Comment choisir ses pneus de vélo électrique à Lausanne ?

Comment choisir ses pneus de vélo électrique à Lausanne ?

Les utilisateurs occasionnels de vélos électriques, en particulier ceux qui achètent pour la première fois, ne sont souvent pas informés de l’impact de la taille des pneus sur la qualité de conduite. Dans cet article, nous allons essayer de découvrir les facteurs clés que vous devez prendre en compte si vous envisagez d’acheter ou de louer un vélo.

Comment choisir la bonne taille de pneu pour votre vélo électrique ?

Non seulement un pneu de la bonne taille vous offrira l’expérience de conduite la plus confortable sur le terrain, mais il vous permettra également d’obtenir les meilleures performances de votre vélo. Vous vous demandez peut-être quelle doit être la taille des pneus de votre vélo électrique. Les pneus de taille standard sont-ils suffisants ou dois-je opter pour des pneus larges ?  Eh bien, nous allons le découvrir !

Les deux options sont excellentes si le cycliste est conscient de son environnement et de son itinéraire car les deux tailles ont leurs propres avantages et inconvénients associés à des facteurs importants comme la performance, la stabilité, la sécurité et la commodité.

Avantage des pneus de taille standard dans les vélos électriques

Si les vélos électriques à gros pneus sont réputés pour leur stabilité, l’équilibre sur le sentier dépend de la qualité du cycliste. C’est pourquoi les vélos électriques à pneus standard dominent le marché des vélos électriques grâce à leurs arguments de vente uniques tels que la portabilité, l’accessibilité, l’efficacité et la durabilité. Un vélo électrique pliable de petite taille fait assurément tourner les têtes en raison de sa qualité de construction élégante. Ces vélos électriques sont conçus pour être élégants, avec une touche vintage. Grâce à leur structure légère, les performances globales sont optimisées, ce qui se traduit par une meilleure vitesse, un meilleur kilométrage et une meilleure portabilité. Les go-bikes sont connus pour leur faible coût d’entretien, ce qui fait d’un go-bike de taille standard un choix idéal en milieu urbain.

L’inconvénient des pneus de taille standard pour les vélos électriques

Ces vélos électriques sont parfaits sur les surfaces lisses, en particulier en milieu urbain, mais ils ne sont pas un bon choix pour les excursions hors route. Les vélos électriques dotés de pneus étroits peuvent perdre leur adhérence dans les zones sablonneuses, ce qui ne vous permettra pas de rouler en toute confiance. Les pneus épurés ne sont pas très résistants aux conditions climatiques extrêmes comme les pierres pointues et les objets pointus comme le métal tranchant, les clous, le verre et les pointes.

Avantages du gros pneu dans les vélos électriques

Contrairement aux vélos électriques de taille standard, les gros pneus sont réputés pour leur grande stabilité et leur adhérence qui vous permettent de traverser en toute confiance la neige, les plages de sable, les régions crevassées ou vallonnées, etc. Si la présence sur la route est une priorité pour vous, alors opter pour un e-bike à gros pneus est une évidence, ce grand vélo musclé ne vous décevra pas par sa durabilité et sa stabilité. L’encombrement des Fat Bikes les rend également lents, mais cela peut être un moindre souci pour les cyclistes occasionnels qui ne prévoient pas de les utiliser pour un trajet quotidien ou pour remplir un rôle professionnel. Les cyclistes occasionnels peuvent faire rouler un vélo à pneu gras avec facilité et plaisir.

L’inconvénient du fat tire dans les vélos électriques

Après avoir parcouru la partie avantages, il semble que le gros pneu soit la bonne option pour vous, mais ce n’est pas le cas. Les gros pneus font également augmenter la taille du cadre structurel et des jantes, ce qui ajoute du poids au vélo, ce qui n’est pas une bonne chose, surtout si la portabilité est votre priorité. Cette augmentation du poids total fait du fat bike une option peu pratique, en particulier pour les personnes qui n’ont pas la force nécessaire pour soulever le vélo en haut et en bas ou même pour le charger et le décharger dans un camping-car ou un SUV. Avec l’augmentation générale du poids de la moto, il y a une demande pour une batterie plus grande et la mise à niveau a un prix et cette mise à niveau peut devenir lourde pour votre poche. D’un autre côté, le kilométrage peut être plus faible si une réduction des coûts est effectuée pour que les prix restent compétitifs sur le marché. Cependant, dans les deux cas, l’expérience globale est compromise.

Conclusion

Que vous soyez à la recherche d’un fat bike ou d’un vélo standard, essayez-le d’abord en le testant. Le meilleur moyen de le faire est de vous rendre dans votre magasin local et de demander un essai. En quelques mois, vous aurez une expérience en temps réel pour choisir le meilleur vélo pour vos déplacements quotidiens ou occasionnels. S’il n’y a pas de magasin physique près de chez vous, indépendamment de cette limitation, trouver la bonne option de vélo de course est vraiment un processus simple. Gardez simplement vos priorités à l’esprit lorsque vous faites votre choix et tout ira bien. Les vélos électriques standards et les vélos électriques à pneus larges peuvent être utilisés à long terme et ne nécessitent pas d’entretien compliqué. Voir le site internet de l’équipe veloelectrique.ch pour en savoir plus !

 

Comment tester une batterie de vélo électrique ?

Comment tester une batterie de vélo électrique ?

Lors de l’achat d’un vélo électrique, de nombreuses personnes pensent uniquement au coût du vélo et à celui qu’elles veulent. Mais c’est aussi une bonne idée de prêter attention aux besoins de remplacement des différentes pièces, en particulier des composants électriques.

Quelle est la durée de vie d’un contrôleur de vélo électrique : comment le tester ?

Comme pour tout composant électrique, le contrôleur de votre vélo électrique est l’une des pièces susceptibles de se briser en premier. Vous devez donc tenir compte de la durée de vie de votre contrôleur de vélo électrique et de ce que vous devrez payer pour en obtenir un nouveau. En moyenne, un contrôleur de vélo électrique dure au moins 3 à 4 ans, tout comme la batterie et le moteur. Vous pouvez déterminer s’il est nécessaire de remplacer le contrôleur en le testant avec un multimètre pour mesurer la tension qui traverse les bornes. Un contrôleur de vélo électrique est un dispositif qui convertit l’effort humain en énergie électrique pour un vélo électrique. Le moteur électrique transforme ensuite cette énergie en mouvement mécanique pour entraîner les roues d’un vélo. Ce dispositif peut tomber en panne et cesser de fonctionner, il est donc important de savoir comment tester votre contrôleur afin d’éviter de rester bloqué quelque part sans votre véhicule !

Que fait le contrôleur d’une bicyclette électrique ?

Le contrôleur de vélo électrique est la pièce d’équipement qui permet à un vélo électrique de fonctionner. Il coordonne tous les aspects du vélo électrique, y compris l’alimentation à partir d’une batterie, le contrôle de la vitesse pour les vélos motorisés et la commande des gaz par le cycliste.

Le type le plus courant de contrôleur de vélo électrique est appelé “circuit de vitesse”, qui utilise des potentiomètres comme dispositifs de rétroaction pour ajuster les niveaux de tension dans différentes parties du circuit en fonction de la force avec laquelle vous pédalez ou de la vitesse à laquelle vous voulez que votre véhicule aille. Au cas où vous vous poseriez la question, les potentiomètres sont des résistances spéciales qui produisent des courants électriques variables. Ils sont utilisés dans les contrôleurs de vélos électriques car ils peuvent être ajustés pour contrôler les niveaux de tension.

  • Le câblage du contrôleur se connecte à deux parties principales de la bicyclette électrique.
  • L’écran de l’ordinateur
  • Écran du contrôleur de vélo électrique
  • Contrôleur de vélo électrique avec écran LCD

L’affichage de l’ordinateur, généralement un écran LCD, est la principale interface entre le contrôleur de vélo électrique et le cycliste. Il communique le niveau d’assistance que vous avez sélectionné ou la vitesse de votre vélo électrique. L’écran comprend généralement des menus qui permettent aux cyclistes de naviguer facilement parmi les différentes options, comme la sélection d’un mode d’alimentation, la configuration de l’affichage numérique de la vitesse en kilomètres par heure ou en miles par heure, et même la possibilité de savoir s’il reste assez d’autonomie avant de devoir recharger la batterie.

Interrupteurs électroniques

Ces interrupteurs mettent le moteur en marche et l’arrêtent à nouveau. Il existe généralement deux types d’interrupteurs :

–              L’accélérateur est une poignée située sur le guidon que les cyclistes tournent pour allumer et éteindre le moteur (ou parfois, c’est un bouton sur lequel vous appuyez avec votre pouce).

–              Les capteurs d’assistance au pédalage, qui peuvent être de deux types : détection de la cadence ou du couple. Ils fonctionnent lorsque vous pédalez en activant les moteurs électriques dès que votre pied accélère ou ralentit à différents niveaux d’assistance, en fonction de ce qui convient le mieux aux habitudes cyclistes de chaque personne. Ces interrupteurs rendent l’utilisation d’un vélo électrique plus facile que si vous deviez appuyer sur le bouton de démarrage à chaque fois avant de poursuivre votre trajet. Vous saurez à l’avance comment ces options sont réglées, de sorte que vous vous sentirez toujours naturel, sans vous demander s’il reste suffisamment d’autonomie.

Quelle est la durée de vie d’un boîtier de commande de vélo électrique ?

Un boîtier de commande de vélo électrique devrait durer entre deux et cinq ans (donc en moyenne 3-4 ans). En ce qui concerne les contrôleurs de vélo électrique et leur longévité, il y a quelques éléments qui aident à déterminer leur durée de vie.

La fréquence de vos déplacements

Tout d’abord, cela dépend largement de la fréquence à laquelle vous utilisez votre vélo. Si vous êtes un cycliste occasionnel, votre contrôleur peut durer de nombreuses années. En revanche, si vous roulez tous les jours ou si vous aimez faire du tourisme, il ne durera peut-être qu’un ou deux ans.

Conditions d’utilisation et de stockage

Les conditions d’utilisation et de stockage peuvent également influer sur la durée de vie de votre contrôleur. La chaleur, le gel, l’humidité, les débris volants (comme le sable et la terre) et les conditions extrêmes (comme le VTT électrique) peuvent tous affecter la durée de vie des pièces, y compris du contrôleur. Il est préférable de conserver votre vélo électrique dans un endroit sec et frais, à une température moyenne de 50-60 degrés Fahrenheit, et de le garder propre. Cela profitera à toutes les pièces électriques qui interagissent les unes avec les autres.

Découvrez comment préserver votre bicyclette électrique du sable et de la saleté.

Coût et qualité

En outre, le coût est un facteur important. Vous obtiendrez un contrôleur de meilleure qualité et plus puissant pour un prix plus élevé. Si votre vélo comporte de nombreuses côtes qui nécessitent une puissance de pédalage plus importante que d’habitude, il peut être judicieux de dépenser 300 CHF ou plus pour un nouveau contrôleur, car vous pouvez vous attendre à ce qu’il dure beaucoup plus longtemps. Soyez attentif aux dysfonctionnements de la manette, qui se manifestent par des lumières vacillantes ou des bruits de cliquetis provenant de l’unité motrice : ils peuvent indiquer que quelque chose ne va pas dans le système. Dans de tels cas, profitez d’abord de la garantie restante fournie par la plupart des entreprises avant d’envisager l’achat d’un nouvel appareil. S’il n’est pas sous garantie, testez votre contrôleur avant d’en acheter un nouveau.

Comment tester mon contrôleur et mon écran

Un contrôleur de vélo électrique aide à alimenter votre vélo électrique en convertissant l’énergie d’une batterie en énergie cinétique. Il est important que vous sachiez comment tester et entretenir votre contrôleur de vélo électrique pour qu’il dure pendant des années d’utilisation. Pour tester votre contrôleur et déterminer s’il fonctionne, vous devez mesurer la tension aux bornes. Si vous n’avez pas de multimètre ou si vous ne savez pas comment l’utiliser, trouvez quelqu’un qui en a un et demandez-lui de l’aide.

Autres éléments à savoir si on a un vélo électrique et comment tester sa batterie :

  • Prix d’un nouveau contrôleur
  • Liste des meilleurs contrôleurs de bicyclette électrique pour l’argent
  • Comment programmer mon contrôleur de bicyclette électrique

Un article proposé gratuitement par l’équipe de veloelectrique.ch

 

 

Choisir un vélo électrique pour femme

Choisir un vélo électrique pour femme

Les vélos électriques, ou e-bikes, sont des bicyclettes équipées d’un moteur électrique. Ils sont en train de devenir une alternative populaire à la voiture pour les activités quotidiennes comme les trajets domicile-travail et les courses, contribuant ainsi à réduire la pollution et à protéger l’environnement.

Où commencer avec les vélos électriques : tout ce que vous devez savoir

Grâce aux progrès technologiques et à la baisse des prix, ils méritent d’être pris en considération lors de l’achat d’un vélo. Voici donc tout ce que vous devez savoir sur les vélos électriques et où commencer.

Qu’est-ce qu’un vélo électrique ?

Les vélos électriques, ou e-bikes, sont des vélos équipés d’un moteur électrique. Ce moteur fournit une puissance qui peut vous aider à pédaler. Un vélo électrique peut vous aider à aller plus loin, plus longtemps, que vous ne le feriez sans l’aide d’un moteur. Ils sont également capables de transporter des charges plus importantes, ce qui facilite les courses. Le degré d’assistance qu’il peut offrir dépend des différents réglages que vous choisissez, mais vous devez pédaler pour que le moteur fonctionne. Les vélos électriques sont également équipés d’une batterie qui doit être rechargée entre deux trajets.

Comment fonctionnent les vélos électriques ?

En termes très simples, un vélo électrique fonctionne en ajoutant de la puissance lorsque vous pédalez. Des capteurs détectent le moment où vous pédalez et le vélo électrique fournit alors une puissance supplémentaire par le biais d’un moteur situé soit dans les roues, soit au niveau de la manivelle. Ces capteurs peuvent déterminer la vitesse ou la force avec laquelle vous pédalez et ajouter de la puissance supplémentaire selon vos besoins. Les vélos électriques plus coûteux utilisent des capteurs de couple pour savoir si vous pédalez fort et ajouter la puissance supplémentaire en douceur. Cette fonction est particulièrement utile dans les côtes ou lorsque vous vous éloignez aux feux de signalisation. Pour qu’une bicyclette électrique soit légale en Suisse, dont Lausanne ou Genève , elle ne peut fournir de l’énergie que si vous pédalez, sinon il s’agirait d’une moto électrique qui devrait être assurée et immatriculée. L’énergie est stockée dans une batterie, qui est généralement fixée au porte-bagages ou au cadre. Sur certains vélos électriques, la batterie est cachée dans les tubes du cadre. La batterie est chargée à l’aide d’un chargeur branché sur le secteur, comme pour un téléphone portable. Les batteries existent en différentes tailles et, en général, plus la batterie est grande, plus vous pouvez aller loin avec une seule charge.

Il existe 3 principaux types de moteurs :

  • Les moteurs de roue avant

Ils sont situés dans le moyeu de la roue avant et se trouvent généralement sur les vélos électriques les plus abordables. Ces moteurs fournissent de bons niveaux de puissance pour se déplacer en ville mais sont moins adaptés aux zones très vallonnées. Ces moteurs fonctionnent avec des dérailleurs et des vitesses de moyeu.

  • Moteurs de roue arrière

Ils sont souvent plus puissants et plus silencieux que les moteurs à roue avant. Comme ils alimentent la roue arrière, ils donnent généralement plus l’impression de rouler sur un vélo classique. Ces moteurs n’ont généralement que des dérailleurs. Ils fonctionnent bien sur les vélos conçus pour la ville et les sentiers.

  • Moteurs à entraînement central ou à manivelle

Ils sont situés près des pédales.

Ils sont généralement plus puissants et plus sophistiqués que les moteurs de roue et peuvent donc vous donner plus d’appui et le faire avec une sensation plus naturelle. Ils fonctionnent aussi bien avec les dérailleurs qu’avec les moyeux. Ils conviennent parfaitement à tous les terrains et sont idéaux pour les vélos électriques de montagne.

Quelles sont les différences entre un vélo électrique et un vélo ordinaire ?

Alors, pourquoi prendre un vélo électrique alors que les vélos à pédales ordinaires sont souvent beaucoup moins chers à l’achat ? Les principales différences à prendre en compte lorsque l’on s’intéresse aux vélos électriques sont les suivantes :

  • Les vélos électriques sont souvent plus lourds
  • Comment la batterie se charge
  • La façon dont un vélo électrique est rangé.
  • La conduite d’un vélo électrique est-elle différente de celle d’un vélo à pédales normal ?

Oui et non – c’est certainement plus facile.

Vous conduisez une bicyclette électrique de la même manière qu’un vélo normal. Vous pouvez trouver qu’un vélo électrique est plus lourd qu’un vélo normal, mais l’accélération compense largement.

Les vélos électriques sont-ils bons pour faire de l’exercice ?

Les vélos électriques sont une excellente option pour les personnes dont la condition physique est moins bonne et qui ont besoin d’un peu d’aide. Ils conviennent également aux cyclistes expérimentés, qui apprécieraient un coup de pouce pour les longues distances. Bien que l’assistance motorisée d’un vélo électrique puisse donner l’impression que sa conduite ne demande que peu d’efforts, les vélos électriques restent un bon exercice. Si un vélo électrique vous incite à franchir des collines ou à effectuer des trajets plus longs que vous ne le feriez normalement, il est probable que vous dépenserez plus d’énergie à long terme.

Quelles sont les règles applicables aux vélos électriques en Suisse, dont Lausanne ou Genève  ?

Les bicyclettes électriques sont légales en Suisse, dont Lausanne ou Genève , pour les personnes âgées de plus de 14 ans. Les vélos électriques sont connus sous le nom de “cycles à pédales à assistance électrique” (EAPC). Vous n’avez pas besoin d’un permis pour en conduire un et il n’est pas nécessaire de les enregistrer, de les taxer ou de les assurer. Les E-bikes sont limités par la vitesse à laquelle ils sont autorisés à rouler, et ne peuvent aller que jusqu’à 25 kmh. Les vélos électriques sont également soumis au même code de la route que les autres vélos. Par exemple, il est légal de conduire un vélo ou une bicyclette électrique sur les pistes cyclables et les chemins à usage partagé, ainsi que sur la route. Mais il n’est pas légal de rouler à vélo ou à bicyclette électrique sur le trottoir. Un article proposé gratuitement par veloelectrique.ch une équipe de passionné des E Bikes

Choisir un e bike pour enfants

Choisir un e bike pour enfants

Les enfants plus grands : Quel vélo choisir et acheter lorsque les enfants grandissent

Les enfants grandissent. S’ils sont dans un siège pour enfant ou une remorque, ils ne tarderont pas à devenir trop grands.  Entre 2 et 4 ans, ils peuvent passer à leur propre tricycle de taille appropriée.  Sur un vélo, les enfants peuvent expérimenter/apprendre les lois de l’inertie, le pédalage, la direction, le freinage et la position assise sur une selle.  Les tricycles ne contribuent pas beaucoup au développement du sens de l’équilibre et peuvent être instables (à l’exception des “grandes roues” basses).

La plupart des enfants essaient un deux-roues avec des roues d’entraînement vers l’âge de 3 ans.

Entre 4 et 8 ans, la plupart des enfants ont acquis une coordination physique et une agilité suffisantes, un bon équilibre et maîtrisent le démarrage et l’arrêt sur un tricycle ou des roues d’entraînement, de sorte qu’ils sont prêts à apprendre à faire du vélo.  (Remarque : les enfants n’ont généralement pas la coordination et la force nécessaires pour utiliser les freins à main avant au moins 5 ans).  Outre les aptitudes physiques, l’apprentissage de la bicyclette nécessite également une préparation mentale (confiance en soi) et une motivation.  Certains enfants ne développent pas ces qualités avant l’âge de 10 ans ou plus.  Cela demande parfois beaucoup de patience de la part des parents.  L’intérêt et la volonté d’apprendre à faire du vélo peuvent se manifester par des questions sur les bicyclettes, le désir de faire du vélo avec des amis, des discussions sur les tricycles et les roues d’entraînement comme des choses pour les “bébés”, etc.  Pour obtenir des conseils sur la manière d’apprendre à un enfant à faire du vélo, cliquez sur ce lien.

Enfants : Choisir un vélo / Acheter un vélo

La taille des vélos pour enfants est déterminée par le diamètre des roues, et non par la hauteur de la selle et la taille du cadre, comme c’est le cas pour les vélos pour adultes. Le tableau ci-dessous devrait vous aider à restreindre votre recherche, mais il ne remplace pas l’aide d’un expert pour trouver le vélo le plus adapté.

Guide des tailles de vélo pour enfants :

Les freins constituent un facteur essentiel.  Les freins à rétropédalage sont généralement plus faciles à utiliser pour les jeunes enfants, mais ils sont de moins en moins courants à mesure que les vélos grandissent.  Cela peut être une énigme et un danger lorsque des enfants qui sont grands pour leur âge montent sur des vélos plus grands avec des freins à main qu’ils ne peuvent pas bien actionner.  Une fois que les enfants ont dépassé les vélos d’enfants, ils passent à des vélos d’adultes à petit cadre avec des roues de 26, 27 pouces ou 700c, dont la taille est déterminée par la longueur du tube de selle.

Les enfants plus grands :

Les enfants grandissent. S’ils sont dans un siège pour enfant ou une remorque, ils ne tarderont pas à devenir trop grands.  Entre 2 et 4 ans, ils peuvent passer à leur propre tricycle de taille appropriée.  Sur un vélo, les enfants peuvent expérimenter/apprendre les lois de l’inertie, le pédalage, la direction, le freinage et la position assise sur une selle.  Les tricycles ne contribuent pas beaucoup au développement du sens de l’équilibre et peuvent être instables (à l’exception des “grandes roues” basses). La plupart des enfants essaient un deux-roues avec des roues d’entraînement vers l’âge de 3 ans.

Quel vélo choisir et acheter lorsque les enfants grandissent

Entre 4 et 8 ans, la plupart des enfants ont acquis une coordination physique et une agilité suffisantes, un bon équilibre et maîtrisent le démarrage et l’arrêt sur un tricycle ou des roues d’entraînement, de sorte qu’ils sont prêts à apprendre à faire du vélo.  (Remarque : les enfants n’ont généralement pas la coordination et la force nécessaires pour utiliser les freins à main avant au moins 5 ans).  Outre les aptitudes physiques, l’apprentissage de la bicyclette nécessite également une préparation mentale (confiance en soi) et une motivation.  Certains enfants ne développent pas ces qualités avant l’âge de 10 ans ou plus.  Cela demande parfois beaucoup de patience de la part des parents.  L’intérêt et la volonté d’apprendre à faire du vélo peuvent se manifester par des questions sur les bicyclettes, le désir de faire du vélo avec des amis, des discussions sur les tricycles et les roues d’entraînement comme des choses pour les “bébés”, etc. Essayer d’obtenir des conseils sur la manière d’apprendre à un enfant à faire du vélo.

Guide des tailles de vélo pour enfants :

La taille des vélos pour enfants est déterminée par le diamètre des roues, et non par la hauteur de la selle et la taille du cadre, comme c’est le cas pour les vélos pour adultes. Les informations disponibles sur le net devraient vous aider à restreindre votre recherche, mais il ne remplace pas l’aide d’un expert pour trouver le vélo le plus adapté.  Les freins constituent un facteur essentiel.  Les freins à rétropédalage sont généralement plus faciles à utiliser pour les jeunes enfants, mais ils sont de moins en moins courants à mesure que les vélos grandissent.  Cela peut être une énigme et un danger lorsque des enfants qui sont grands pour leur âge montent sur des vélos plus grands avec des freins à main qu’ils ne peuvent pas bien actionner.  Une fois que les enfants ont dépassé les vélos d’enfants, ils passent à des vélos d’adultes à petit cadre avec des roues de 26, 27 pouces ou 700c, dont la taille est déterminée par la longueur du tube de selle. Un article proposé gratuitement par veloelectrique.ch une équipe d’expert en vélos électrique

 

Choisir un vélo électrique pour femme

Choisir un vélo électrique pour femme

La popularité croissante des bicyclettes à assistance électrique, ou vélos électriques, est impossible à ignorer. Cela est dû en grande partie aux nombreuses façons dont un vélo électrique peut être bénéfique pour tout le monde, qu’il s’agisse de non-cyclistes ou de passionnés de cyclisme. Pour faire simple, l’e-bike élargit les possibilités de considérer le vélo comme un moyen de transport viable et une activité de loisir durable. Dans ce guide complet, nous vous présentons tout ce que vous devez savoir sur les vélos électriques et nous vous aidons à trouver le vélo idéal pour répondre à vos besoins et à votre budget.

Qu’est-ce qu’un e-bike ?

Un vélo électrique est une bicyclette équipée d’un moteur électrique intégré offrant une certaine forme d’assistance au cycliste pour le faire avancer. Cette assistance peut prendre de nombreuses formes, y compris l’assistance du moyeu, mais l’assistance des pédales ou du pédalier est de loin l’option la plus populaire. Les moteurs de pédalier sont montés sur la zone de la manivelle (où les pédales sont fixées) du cadre d’un vélo électrique et offrent une assistance électrique en fonction de la puissance exercée par le cycliste.

Guide d’achat d’une bicyclette électrique : Tout ce qu’il faut savoir

La puissance de ces moteurs ou unités d’entraînement est généralement régie par des règlements, mais on peut supposer que la majorité des bicyclettes électriques livrées sont équipées d’une puissance de 250 watts. Les cyclistes doivent également être équipés de pédales fonctionnelles pour que le vélo soit considéré comme un vélo à assistance électrique. Les vélos équipés d’un système de moteur à accélérateur doivent respecter des règles de puissance légèrement différentes, la puissance maximale étant limitée à 200 watts, tandis que la vitesse reste limitée à 25 km/h. Toute bicyclette électrique qui dépasse ces réglementations est considérée comme un véhicule à moteur et le code de la route standard s’applique.

Différence avec un vélo normal

Mis à part le système de moteur électrique souvent évident qui s’intègre dans un vélo électrique, les vélos électriques modernes ressemblent de plus en plus à leurs cousins à pédales traditionnels. En regardant côte à côte un vélo ordinaire et un e-bike, il est facile de voir une certaine ressemblance entre les deux, mais en regardant de plus près, un certain nombre de différences deviennent plus visibles.

Comme les vélos électriques sont souvent plus lourds et plus puissants, ils sont généralement construits de manière robuste. La différence entre un vélo standard et un e-bike est que ce dernier sera généralement construit avec un cadre spécifique, ainsi que des fourches et des composants renforcés pour gérer les charges supplémentaires offertes. En conséquence, ils pèsent souvent plus de 18 kg, et ce, avant d’ajouter des accessoires tels que des bouteilles d’eau, des bagages et des outils.

Styles de bicyclettes électriques

Bien qu’ils soient dotés d’une technologie relativement “nouvelle” par rapport à leurs cousins traditionnels à pédales, la quantité de styles de vélos électriques proposés est presque aussi importante que celle des vélos traditionnels. Une liste présente les itérations les plus populaires des vélos électriques que vous êtes susceptibles de trouver. Les vélos électriques urbains, également appelés “navettes”, font partie des options les plus populaires disponibles sur le marché aujourd’hui.  Parfaits pour les déplacements dans les zones urbaines,

Ces vélos pour femmes performants permettent aux utilisateurs d’effectuer de courts trajets sans transpirer ni dépenser de grandes quantités d’énergie. Très à l’aise sur les pistes cyclables, les vélos urbains sont extrêmement pratiques en termes de transport de marchandises, tout en offrant une conduite sûre et fiable. Les vélos électriques urbains femmes sont généralement dotés d’un cadre à tube supérieur étroit ou bas, fabriqué en acier CroMoly ou en aluminium. En ce qui concerne les composants, vous trouverez un mélange de groupes de VTT d’entrée et de milieu de gamme, certains vélos optant pour des vitesses à moyeu interne pour une plus grande facilité d’utilisation et un entretien réduit. Des pneus plus larges sont souvent utilisés pour une meilleure protection contre les crevaisons et les freins à disque sont presque exclusivement utilisés en raison de la puissance de freinage accrue qu’ils offrent. Il est également courant de trouver des vélos électriques urbains équipés d’une suspension avant à faible débattement.

Vous pouvez également vous attendre à trouver des accessoires intégrés à ces vélos, tels qu’une béquille, des garde-boue, un éclairage avant et arrière, ainsi que des porte-bagages pour le transport de sacs et de marchandises. En outre, les vélos électriques urbains sont généralement conçus pour être utilisés avec des vêtements décontractés. Il faut donc s’attendre à des pédales adaptées aux chaussures ordinaires et à un protège-chaîne pour éviter que votre pantalon ne soit graissé.

Vélos de montagne

Communément appelés eMTB, les VTT électriques femmes sont parmi les vélos électriques les plus puissants de l’offre. Il s’agit en fait d’un vélo tout-terrain normal, mais dont l’assistance électrique activée par les pédales est située dans le pédalier. Ces vélos sont généralement disponibles en configuration hardtail ou à double suspension. Avec un débattement de suspension de plus de 100 mm (et parfois jusqu’à 180 mm !) et des pneus de grand diamètre, ces machines tout-terrain sont plus tolérantes que leurs cousins non motorisés, ce qui les rend parfaites pour les débutants et les vététistes expérimentés. Les eMTB sont souvent équipés de composants et de groupes similaires à ceux des VTT traditionnels. Cependant, des groupes et des composants optimisés pour les vélos électriques commencent à apparaître, souvent avec des pièces renforcées pour faire face à la charge supplémentaire requise. Vous pouvez également vous attendre à ce que les roues soient chaussées de caoutchouc de 2,3 pouces ou plus, afin d’améliorer la traction sur les sentiers. Les cadres sont généralement fabriqués en aluminium, mais de plus en plus d’options en fibre de carbone commencent à apparaître dans les options phares. La fibre de carbone offre l’avantage clé de gagner un poids substantiel dans un cadre plus complexe qu’un vélo de montagne ordinaire. Voir https://veloelectrique.ch/boutique/ pour vous aider à choisir

 

10 questions et réponses sur les vélos électriques

10 questions et réponses sur les vélos électriques

Alors que la voiture électrique peine encore à être reconnue et distribuée, les vélos électriques sont déjà très populaires. Cependant, la décision d’achat n’est pas toujours facile : l’offre est de plus en plus grande et confuse. Par exemple, l’acheteur doit choisir parmi plusieurs concepts de propulsion différents. Les experts de 10ebikes.com ont répondu aux questions les plus importantes concernant les e-bikes.

1. Quelle est la différence entre un e-bike, un pedelec et un S-pedelec ?

Les pedelecs représentent la plus grande part de marché avec 95 %. Dans l’usage courant, la différenciation entre les e-bikes et les pedelecs est atténuée, mais il existe des différences définitives claires. Un Pedelec (Pedal Electric Cycle) est un vélo qui fonctionne grâce à la force musculaire et à un moteur électrique auxiliaire. Le moteur ne se met en marche que lorsque les pédales sont déplacées. Son support doit être limité à un maximum de 250 watts, et la vitesse à 15,5 mph, seulement alors le pedelec, est légalement considéré comme un vélo et n’est pas soumis à une assurance supplémentaire. Toutefois, un certificat d’examen de cyclomoteur est requis pour les pedelecs avec aide à la traction jusqu’à 3,7 mph si vous êtes né après le 1er avril 1965.

Les vélos électriques sont propulsés entièrement ou par un moteur électrique. Ils peuvent donc être mis en mouvement sans que le conducteur ait à pédaler. Les E-bikes fonctionnent exactement comme un pedelec, mais ne désactivent leur support moteur qu’à une vitesse de 27,9 mph.

Toute personne qui possède un pedelec ou un E-bike doit être titulaire d’un permis d’assurance, d’une plaque d’immatriculation et d’un permis de conduire pour cyclomoteur, ne doit pas circuler sur les pistes cyclables et ne doit pas attacher de sièges pour enfants ou de remorques au vélo. En outre, des réglementations spéciales en matière d’équipement s’appliquent, comme les rétroviseurs ou la profondeur minimale de la bande de roulement des pneus d’un millimètre.

2. Combien coûte un excellent vélo électrique ?

La gamme de prix des modèles proposés varie de quelques centaines à plusieurs milliers de Francs Suisse. Les vélos bon marché des discounters sont généralement douteux en termes de sécurité, comme le prouvent les tests des experts. Les excellents deux-roues sûrs et dotés d’un équipement de qualité sont disponibles à partir de 2 000 Francs Suisse environ. On peut investir au moins 3 000 Francs Suisse dans des s-pedelecs.

3. Dois-je porter un casque ?

Le casque n’est actuellement pas prescrit pour les conducteurs de pedelec, mais vous ne devriez pas rouler sans lui pour votre protection. Selon le ministère des Transports, le casque est obligatoire sur les vélos électriques à haute performance.

4. La responsabilité civile privée couvre-t-elle mon pedelec ?

Seuls les pedelecs et ceux avec et sans aide au démarrage ayant jusqu’à 250 watts, et un maximum de 15,5 mph sont couverts par l’assurance responsabilité civile privée. Les pedelecs rapides et certains cyclomoteurs ont besoin de leur protection.

5. Quels sont les types d’entraînement et comment se différencient-ils ?

Il existe trois concepts d’entraînement différents : le moteur avant, le moteur central et le moteur arrière. Le moteur avant se trouve dans le moyeu de la roue avant et fonctionne avec toutes les formes de changement de vitesse ainsi qu’avec un frein à rétropédalage. Lorsque vous démarrez en montagne et sur des surfaces meubles, humides ou glissantes, vous pouvez rencontrer des problèmes de traction avec un moteur avant. La répartition centrale du poids du moteur central a l’avantage de ne guère influencer le comportement de la roue motrice. La position du moteur dans la zone du pédalier vous permet de rouler en toute sécurité car le centre de gravité de la moto ne change pratiquement pas par rapport à une moto classique. Le moteur central peut être combiné avec tous les types de commutation. La position du moteur dans la partie arrière de la roue se caractérise par une transmission directe de la puissance. En conséquence, cependant, la roue peut devenir lourde à l’arrière et avoir un comportement de conduite instable, surtout si la batterie est également installée dans la zone arrière. Les moteurs des roues arrière sont combinés avec des dérailleurs, ces roues n’ont donc pas de frein à rétropédalage.

6. Les enfants ont-ils le droit de rouler sur des pedelecs ?

Légalement parlant : oui. Cependant, les experts ne recommandent pas aux enfants de moins de 14 ans de monter sur des pedelecs car ils sont rapidement dépassés par la vitesse. C’est pourquoi la plupart des sociétés de location de vélos électriques fixent un âge limite de 14 ans.

7. Quelle distance pouvez-vous parcourir avec une seule charge de batterie ?

Il est difficile de répondre à cette question car l’autonomie d’un vélo électrique dépend d’un certain nombre de facteurs tels que le style de conduite personnel, les spécificités du profil, le niveau d’assistance choisi, le poids du cycliste et la température extérieure. La plupart des pedelecs actuels couvrent entre 40 et 90 km. Si vous prévoyez une longue randonnée à vélo, vous devez garder à l’esprit que les vélos électriques sont plus lourds qu’un vélo normal en raison du moteur intégré. Cela signifie que : Si la batterie est vide, un vélo électrique est seulement plus difficile à faire avancer à la force des muscles qu’un vélo classique. S’il n’y a pas de possibilité de recharger le stock d’énergie entre les deux, une deuxième batterie est recommandée. Par ailleurs, les batteries ont une durée de vie limitée. Selon certains experts, elles durent environ cinq ans, quels que soient les cycles de charge. De nombreux fabricants promettent qu’une batterie survivra à 1 000 charges.

8. Quel est le circuit qui me convient ?

Il y a le moyeu et le dérailleur. L’un des avantages des dérailleurs est qu’un changement de vitesse en douceur est possible dans toutes les situations de conduite. Les conducteurs de pedelecs athlétiques, en particulier, apprécient cette caractéristique. L’inconvénient est cependant qu’il est un peu plus fragile et nécessite plus d’entretien, et qu’il n’y a pas non plus de frein à rétropédalage. Avec un engrenage à moyeu, la pression doit être retirée de la pédale pendant le processus de changement de vitesse. Vous perdez donc de la vitesse, ce qui ne perturbe guère un style de conduite confortable. Il y a un frein à rétropédalage à bord, qui augmente la sécurité dans des conditions humides.

9. Puis-je transporter un vélo électrique avec un porte-fouet de voiture ?

Bien sûr, les deux-roues motorisés peuvent également être transportés sur le porte-vélos. Toutefois, la charge maximale ne doit pas être dépassée. Les vélos électriques et les pedelecs peuvent peser plus de 25 kg, mais la charge du porte-vélos est souvent limitée à 20 kh par vélo. C’est pourquoi de nombreux fabricants proposent désormais des porte-vélos spéciaux qui prennent également en compte l’empattement des vélos électriques à moteur central.

10. Un pedelec ou un e-bike nécessite-t-il un entretien régulier ?

En fonction du kilométrage, selon les instructions du fabricant, les pièces importantes pour la sécurité doivent être contrôlées au moins une à deux fois par an, c’est-à-dire les feux, les freins et le montage des accessoires. Lors d’une observation régulière, le conducteur peut s’assurer que les pneus sont suffisamment gonflés, car les performances augmentent sensiblement avec des pneus à moitié pleins.

MODE E BIKE EN 2021 – CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES VÉLOS ÉLECTRIQUES

MODE E BIKE EN 2021 – CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES VÉLOS ÉLECTRIQUES

Vélo électrique – d’où vient-il ?

Les premières références à la bicyclette électrique apparaissent déjà à la fin du 19e siècle aux États-Unis. Le premier brevet pour un prototype de ce type de véhicule a été reçu en 1895 (relatif à la “bicyclette à batterie”), puis en 1897 ( il est déjà question de la bicyclette électrique, propulsée précisément par un double moteur électrique). Au cours des décennies suivantes, l’idée originale a été transformée et modernisée, et dans les années 1990, un autre brevet pour une forme étendue de ce type de monocycle a été déposé au Japon, par exemple. Toutefois, c’est au cours des deux dernières décennies que la période de production et de popularisation des vélos électriques est la plus importante.

E-bike : caractéristiques, fonctionnement

E-bike, ainsi que e-bike, est un terme faisant référence au nom original et complet de ce type d’équipement, à savoir “electric bicycle” – ce qui signifie “vélo électrique” en anglais. Sa définition est en fait limitée non seulement par les exigences de l’Union européenne, mais aussi par la loi suisse sur la circulation routière (article 2, point 47), qui stipule ce qui suit : “bicyclette – véhicule dont la largeur ne dépasse pas 0,9 m et qui est mû par la force musculaire de la personne qui le conduit ; la bicyclette peut être équipée d’un moteur électrique auxiliaire actionné par les pédales, alimenté par une tension ne dépassant pas 48 V, d’une puissance nominale continue ne dépassant pas 250 W, dont la puissance de sortie diminue progressivement et tombe à zéro après avoir dépassé une vitesse de 25 km/h.”

Qu’est-ce que cela signifie en pratique ?

Eh bien, la loi susmentionnée indique clairement les spécifications autorisées pour ce type de véhicule, ce qui l'”arrête” dans les catégories des bicyclettes et le distingue en même temps des équipements de type scooter. Dans le même temps, cette loi définit clairement les restrictions relatives à la conception et à la puissance du vélo électrique. En résumé, la conduite d’un vélo électrique n’est possible qu’à l’aide de la puissance des pédales, qui activent l’ensemble du mécanisme de soutien – lequel est automatiquement désactivé lorsque la vitesse du véhicule dépasse 25 km/. La tension maximale est de 48 V et la puissance maximale est de 250 V. Ces limites ne gênent cependant pas les amateurs de ce type d’équipement, qui sont de plus en plus nombreux chaque année. Ce qui est important, c’est que les bicyclettes à moteur électrique – contrairement aux cyclomoteurs (à moteur à combustion) – ne doivent pas être enregistrées. Ils n’exigent donc pas le paiement des frais d’assurance ordinaires et ne sont pas soumis à l’obligation de soumettre le vélo à des contrôles réguliers. En outre, ils ont un coût d’exploitation plus faible et n’émettent pas de gaz d’échappement, et le bruit généré par la machine est plus faible que dans le cas des moteurs à combustion.

Conception des bicyclettes électriques

Ce qui distingue les vélos électriques des vélos traditionnels (également appelés vélos “analogiques”), c’est principalement la présence d’un contrôleur, d’un moteur et d’une batterie. Conducteur – tous les composants électroniques, permettant de contrôler la puissance de l’assistance. Plus les jambes sont utilisées, plus le soutien est intensif. Le moteur – peut se présenter sous l’une des nombreuses variantes disponibles : directement relié à la manivelle, situé dans le moyeu de la roue arrière ou avant. Vous trouverez de plus amples informations sur les spécifications de cet élément.

 

Batterie – actuellement, la place de l’ancienne batterie au gel est de plus en plus souvent prise par l’alimentation au lithium-ion. Ceci est principalement dû à l’absence de “l’effet mémoire” de ces derniers, combiné à un poids inférieur – avec une plus grande efficacité. Une batterie standard, en fonction, entre autres, de sa capacité, permet un parcours “assisté” de 30 à même 150 km. Pour faciliter au maximum leur retrait et leur chargement, ils sont généralement montés sur le cadre ou sur le rack. Il existe également sur le marché des modèles de bicyclettes électriques qui permettent une recharge directe sans retirer la batterie.

Et l’espérance de vie ?

Chaque batterie de vélo électrique doit être remplacée après un certain nombre de cycles de décharge et de charge. En pratique, elle est actuellement de 500 à même 1000 (ce qui nous donne plus de 50 000 km). Jusqu’à présent, une bonne pratique pour prolonger la durée de vie de la batterie consistait à prendre soin de la moto dans des températures extrêmes – afin de ne pas la laisser surchauffer ou refroidir. Il est également déconseillé de laisser la batterie se décharger complètement. Actuellement, principalement grâce à l’utilisation des batteries lithium-ion susmentionnées, les performances de l’équipement se sont considérablement améliorées, et sa tolérance aux fluctuations de température a augmenté.  Néanmoins, le remplacement est recommandé lorsque la batterie actuelle ne peut plus être rechargée jusqu’à la fin de sa capacité initiale – même si elle conserve son efficacité. Les autres éléments qui composent la construction des vélos électriques sont également : un panneau spécialisé (utilisé pour contrôler l’assistance électrique), un écran LED (indiquant les paramètres d’activité de l’équipement), des capteurs de mesure de la vitesse. Sur certains modèles, il existe également des poignées de frein, qui bloquent la direction assistée en cas de freinage. Poids – comme vous pouvez facilement le deviner, le poids des vélos électriques est plus élevé que celui des vélos traditionnels. La présence du moteur et de la batterie, combinée à des renforts spéciaux du cadre, donne jusqu’à 9 kg de plus au poids total de la moto. Cependant, les innovations constantes introduites au cours du processus de production s’efforcent de la réduire. Par conséquent, une bicyclette électrique ne pèse pas plus de 20 kg au maximum. Ce poids n’est pas ressenti par le cycliste lors de l’utilisation.

Moteur – types d’entraînement

En fonction du point d’implantation, il existe trois types de moteurs dans les vélos électriques . Moteur de moyeu avant – cette forme de montage est principalement dédiée aux modèles conçus pour la conduite urbaine. Ce qui est important, c’est que son prix est généralement plus bas que dans le cas d’un entraînement central ou arrière. Ce type d’e-bike se caractérise par une structure simple, avec une charge de l’équipement uniformément répartie (surtout lorsque la batterie est montée sur le support). Le fonctionnement du moyeu arrière n’est pas non plus limité ici, et le changement de la roue avant reste à un niveau très confortable. Il existe également une liberté totale dans l’installation des dérailleurs autour du moyeu arrière. En revanche, un vélo électrique équipé de ce type de moteur est légèrement moins performant en montée et sur les chemins cahoteux (en montagne, par exemple).