Histoire de la marque Mercedes Benz

Histoire de la marque Mercedes Benz

Mercedes-Benz, une division allemande multinationale de Daimler AG, est connue pour son prestige luxueux, sa qualité et ses performances.

 L’histoire de Mercedes-Benz

Le siège de l’entreprise est situé à Stuttgart, dans le Bade-Wurtemberg, en Allemagne. Elle fabrique des véhicules de luxe, des camions, des autobus et des autocars. Ses origines remontent au 29 janvier 1886, lorsque Karl Benz a soumis un brevet à l’Office impérial des brevets pour la Mortorwagen – considérée comme la première automobile à être alimentée à l’essence. L’automobile Mercedes-Benz était née. Le slogan tristement célèbre de Mercedes-Benz, “Le meilleur ou rien”, et sa marque sont parmi les plus reconnus au monde.

1844 – Karl Benz, fils d’un conducteur de locomotive, est né le 25 novembre 1844 à Karlsruhe, en Allemagne. 1871 – Karl Benz crée sa première entreprise avec August Ritter à Mannheim, en Allemagne.

1883 – Karl Benz, avec deux nouveaux partenaires, crée la société Benz & Co, Rheinische Gasmotorenfabrik à Mannheim, en Allemagne.

1886 – Karl Benz soumet et reçoit un brevet de l’Office impérial des brevets pour la Mortorwagen – considérée comme la première automobile à essence.

1886 – Le 3 juillet 1886, Karl Benz présente la première automobile.

1901 – Le radiateur en nid d’abeille – système de refroidissement fermé – est le premier à équiper une Mercedes, sa conception texturée le rendant très efficace. 1903 – Karl Benz se retire de la société. 1904 – Karl Benz entre au conseil de surveillance de Benz & Cie.

1906 – Apparition des véhicules à propulsion électrique – voitures particulières, autobus, camions et véhicules de pompiers – à propulsion électrique.

1910 – Le moteur multisoupape améliore à la fois la consommation de carburant et les performances avec la première voiture Benz Special Tour Car à utiliser quatre soupapes par cylindre.

1921 – Mercedes augmente la puissance de plusieurs voitures avec un moteur suralimenté, obtenu en pressurisant le mélange air-carburant.

1926 – Karl Benz rejoint le conseil d’administration de Daimler AG et la société Daimler-Benz est créée. 1929 – Karl Benz meurt.

1931 – La Mercedes 170 est équipée de la première suspension indépendante à quatre roues, permettant à chaque roue de réagir indépendamment. Un nouveau système de freinage hydraulique établit de nouvelles références en matière de sécurité et de performances pour la Mercedes 170. 1936 – La 260D est la première voiture de tourisme diesel, consommant 30 % de carburant en moins que ses homologues à essence.

1939 – Début des recherches pour le développement de la sécurité des voitures particulières. Le véhicule d’essai est doté d’un plancher très rigide, d’une colonne de direction pliable et d’une protection contre les chocs latéraux.

1949 – La serrure de porte à goupille conique, première du genre et strictement conçue pour empêcher l’ouverture des portes en cas d’accident, est brevetée. 1951 – Les recherches de Bela Barenyi aboutissent à la zone de déformation – production en série : 1959 – brevet pour les premières carrosseries automobiles de sécurité comportant des zones de reformation définies et une cellule rigide pour les passagers, un concept universellement utilisé de nos jours.

1958 – Des essais de collision rigoureux sont effectués sur chaque Mercedes nouvellement développée.

1963 – Mercedes propose sa première SL avec une transmission automatique. Sans bouton poussoir, les quatre vitesses avant sont toujours la norme actuelle de l’industrie.

1967 – Une division haute performance distincte est créée – Mercedes-AMG – et fabrique la 300SEL 6.3 V8 Saloon connue sous le nom de ” Red Sow “.

1973 – Les tests de collision frontale décalée simulent une concentration plus réaliste de ceux qui se produisent dans des collisions réelles.

1978 – Mercedes met en place un système de freinage antiblocage – ABS.

1982 – La Classe 190 compacte présente une suspension arrière multibras à 5 bras.

1985 – La transmission intégrale 4MATIC fait ses débuts sur la Mercedes Classe E AWD.

1991 – Mercedes élimine les produits chimiques CFC nocifs pour l’environnement des systèmes de climatisation de tous ses véhicules, les rendant ainsi plus écologiques.

1992 – Les Mercedes obtiennent un contrôle plus rapide et plus précis grâce à une percée électronique du Controller Area Network – CAN.

1995 –  Programme de stabilité électronique – aide à garder le contrôle dans les manœuvres d’évitement et les virages. La loi impose désormais l’ESP sur toutes les voitures.

1997 – Les nouveaux propriétaires de voitures Mercedes-Benz bénéficient de la commodité de la SmartKey et de la prévention antivol en même temps. Un code électronique est utilisé pour déverrouiller et démarrer le moteur.

2000 – Lancement de Tele Aid – qui sera par la suite amélioré sous le nom de mbrace – offrant une sécurité accrue, la navigation connecte les conducteurs à l’assistance clientèle Mercedes-Benz via un ordinateur, un smartphone ou trois boutons dans l’habitacle.

2002 – PRE-SAFE – un système de sécurité révolutionnaire – aide à préparer le conducteur et les passagers à un accident.

2006 – DISTRONIC PLUS avec PRE-SAFE Brake détecte les véhicules à l’arrêt, alerte le conducteur et déclenche le processus de freinage pour ralentir le véhicule, même lorsque le régulateur de vitesse n’est pas activé.

2010 – Mercedes-Benz équipe ses voitures d’ATTENTION ASSIST, un système de surveillance du conducteur qui détecte les changements dans les actions du conducteur – il détecte la somnolence du conducteur à partir du manque d’interactions avec le tableau de bord et du comportement de la direction.

La Mercedes-Benz d’aujourd’hui

Utilisés pour la première fois dans les voitures de course Mercedes-Benz, tous les véhicules Benz sont équipés d’un système de suspension à essieu oscillant entièrement indépendant.

Chaque moteur qu’ils produisent est testé avant d’être monté dans une voiture et l’huile moteur utilisée lors des tests est recyclée près de 60 fois pour chasser les débris et la saleté.

Tous les systèmes de direction des nouvelles Mercedes-Benz sont équipés de leur propre amortisseur, ce qui renforce la douceur et la sécurité de la conduite. Au fil de l’histoire, Mercedes-Benz a impressionné l’industrie automobile par sa technologie et ses nouvelles innovations. Elle est un leader de l’industrie automobile depuis plus de cent ans et continue de fixer la norme. Un article proposé par Doni Location spécialiste en location de voiture, voir https://donilocation.ch/location-auto/ pour en savoir plus !

Téléphonie IP 2021 en Susse

Téléphonie IP 2021 en Susse

Les bases de la VoIP : Un guide complet de la voix sur IP

La VoIP, ou Voice over Internet Protocol, permet la transmission d’appels téléphoniques aux clients via Internet, plutôt que par les lignes téléphoniques fixes traditionnelles.

La VoIP permet aux entreprises de bénéficier de fonctionnalités avancées :

  • Consolider et réduire l’infrastructure informatique.
  • Éliminer le service de ligne téléphonique traditionnelle.
  • Économisez de 60 à 70 % sur vos factures de téléphone

Profitez des fonctionnalités avancées de votre système téléphonique. La VoIP (Voice Over Internet Protocol), également connue sous le nom de téléphonie Internet, téléphones VoIP, téléphonie hébergée, téléphones IP et téléphonie en nuage, s’impose de plus en plus comme la référence en matière de communications d’entreprise modernes. En termes simples, contrairement aux systèmes téléphoniques traditionnels, la VoIP est une technologie éprouvée qui permet aux gens de passer des appels téléphoniques via leur connexion Internet. Cela signifie que vous pouvez profiter d’appels numériques d’une grande clarté pour une fraction du prix des lignes fixes et des systèmes téléphoniques traditionnels.

Vous voulez apprendre les bases de la VoIP mais ne savez pas par où commencer ?

Lisez notre guide complet de la VoIP pour les débutants et apprenez tout ce que vous devez savoir pour utiliser la VoIP dans votre entreprise !

Voici un aperçu de ce que nous allons couvrir dans notre guide VoIP. N’hésitez pas à cliquer sur les liens ci-dessous pour passer directement à ce qui vous intéresse :

  • Qu’est-ce que la VoIP ?
  • Histoire de la VoIP
  • Statistiques sur l’industrie mondiale de la VoIP
  • Comment fonctionne la VoIP ?
  • Types de VoIP
  • Pourquoi utiliser la VoIP ?
  • Avantages de la VoIP
  • Inconvénients de la VoIP
  • Combien coûte la VoIP ?
  • Principales caractéristiques du système téléphonique VoIP
  • Implémentation des services VoIP dans une entreprise
  • Pourquoi choisir TeleCloud comme fournisseur de services VoIP ?

NOTE : Ceci est un guide étendu pour répondre à la question, ‘Qu’est-ce que la VoIP’, ainsi que les types de VoIP, les avantages, le processus d’implémentation de la VoIP. Nous couvrirons tout ce que vous devez savoir sur la VoIP, y compris le coût et les fonctions premium dont vous pouvez bénéficier.

Commençons donc par l’essentiel ;

→ Qu’est-ce que la VoIP (Voice Over Internet Protocol) ?

VoIP est l’abréviation de Voice Over Internet Protocol. La VoIP vous permet de passer des appels vocaux en utilisant une connexion Internet au lieu d’une ligne téléphonique ordinaire (ou analogique). Avec la VoIP, vous pouvez gérer plusieurs appels sur un même numéro de téléphone ou gérer plusieurs numéros avec une seule personne. C’est plutôt efficace ! En outre, la VoIP ne se limite pas à passer des appels. Elle vous permet de profiter de certaines fonctions premium qui simplifient votre système de communication d’entreprise, notamment les SMS, le chat, l’enregistrement des appels, le pontage de conférence, les répondeurs automatiques, et bien plus encore.

Cependant, la VoIP n’est pas une nouveauté ; les entreprises simplifient leur communication grâce à la technologie VoIP depuis très longtemps. Saviez-vous qu’elle a vu le jour en 1938 ? Croyez-le ou non, c’est vrai !

→ Histoire de la VoIP : Comment tout a commencé ?

” La technologie VoIP a pris son envol au cours de la dernière décennie ; cependant, l’histoire de la VoIP commence il y a près de 100 ans, aux Laboratoires Bell par l’inventeur du téléphone. ” L’invention du Vocoder

→ 1938 : Invention du Vocoder

Homer Dudley (un ingénieur des laboratoires Bell) a fabriqué le premier synthétiseur vocal électronique, appelé Vocoder, qui enregistre de manière transparente des échantillons de voix sur un téléphone et les recrée sur l’autre et a été rendu public à l’exposition universelle de New York en 1938. Si vous êtes un geek , vous voudrez peut-être en savoir plus sur cette histoire du Vocoder dans la musique, l’armée, la technologie des téléphones portables, et plus encore !

→ 1973 : Première transmission de paquets de données vocales

1973 est l’année du ” premier paquet de données vocales transmis “. C’était l’année de la fondation de la technologie moderne de la VoIP, résultat du codage prédictif linéaire (LPC), une technique d’analyse de la parole reposant sur un modèle prédictif linéaire qui traite d’abord et resynthétise ensuite les formes comprimées de la parole et des signaux vocaux.

→ 1989-1991 : Lancement de l’application VoIP dans le domaine public

On nous a ensuite présenté le premier codec audio à large bande en 1988, suivi de la première appli VoIP sortie dans le domaine public entre 1989 et 1991.

→ 1993 – 1996 : Système de téléprésence audio

En 1993, le premier système de téléprésence audio est sorti, suivi de la première application VoIP à but lucratif en 1995 et de la première solution PBX hébergée et du développement SIP en 1996.

→ 1999 : Lancement d’Asterisk, le premier IP-PBX

Asterisk, le premier IP-PBX, a été développé en 1999. Après cela, le monde de la VoIP a pris son envol. Les années 2003-2004 sont devenues l’année de Skype et de Vonage, et nous avons assisté à l’essor de la VoIP mobile au cours des années 2005 et 2006. C’est principalement à cette époque que beaucoup de ceux qui ont aujourd’hui une vision négative de la VoIP ont eu ce mauvais goût dans la bouche, dont nous parlerons plus loin dans cet article. En effet, alors que la technologie entrait définitivement dans son adolescence, l’internet à large bande n’avait pas encore rattrapé son grand frère. Il en résulte des problèmes de latence qui étaient pratiquement imperceptibles pour l’utilisateur moyen d’un PC et qui ne se manifestaient généralement que sous la forme de pages web plus lentes à charger que d’habitude.  Cependant, comme les appels vocaux se déroulent en temps réel, cette situation était très préjudiciable à la réputation de la VoIP, qui dépend bien sûr à 100 % de la qualité de la connexion Internet. Quand, oh quand verrons-nous l’aube… ?

→ 2010-2016 : L’année de la VoIP

Alors que l’internet à haut débit a rapidement gagné en prévalence et en fiabilité, la VoIP s’est complètement généralisée entre 2010 et 2016. Après cela, nous avons découvert le travail à distance, la VoIP et la téléphonie en nuage, ainsi que les communications unifiées à ce jour. Voilà un bref aperçu de la façon dont la VoIP est devenue ce qu’elle est aujourd’hui. Un article proposé par Evok, spécialiste en Téléphonie IP en Suisse, voir https://evok.com/fr/telephonie-ip-suisse/ pour en savoir plus !

Que faire à Lausanne lorsqu’il pleut

Que faire à Lausanne lorsqu’il pleut

Lausanne offre une multitude d’endroits époustouflants où passer les jours de pluie, allant de la culture à la musique, en passant par la nourriture et les lieux de bien-être : découvrons-les ensemble !

Les meilleures activités à faire à Lausanne lorsqu’il pleut

 1. Découvrir les musées

Comme nous l’avons déjà vu, Lausanne offre de nombreux musées et lieux culturels, tels que :

  • Le Musée Olympique, qui illustre les origines des jeux à travers plus de 150 écrans et 1500 objets, dont des médailles, des équipements, des torches, des drapeaux et des jeux interactifs ;
  • Le Musée vaudois de zoologie, qui abrite des animaux du monde entier et propose à la fois une exposition permanente gratuite et une salle d’anatomie comparée ;
  • Le Musée vaudois des Beaux-Arts, qui abrite une collection de 10 000 œuvres, ainsi que plusieurs événements, visites guidées et ateliers ;
  • Le Musée Bolo, qui présente l’histoire du numérique depuis 2002, à travers ses collections d’ordinateurs et de machines numériques restaurées ;
  • Le Musée et Jardin botaniques de Lausanne, un havre de nature situé sur la colline de Montriond, ouvert gratuitement tous les jours, abritant 6000 plantes du monde entier ;
  • Le Musée d’histoire de Lausanne, avec son parcours thématique qui présente l’histoire sociale et culturelle de Lausanne à travers la maquette de la ville, des tableaux, des objets et un audioguide.

2. Visiter l’Aquarium

Un autre endroit idéal pour les jours de pluie est Aquatis, le plus grand aquarium d’eau douce d’Europe, où vous pourrez vous émerveiller devant. :

  • 10 000 poissons ;
  • 100 reptiles et amphibiens ;
  • 46 aquariums, vivariums et terrariums.

De plus, toutes ces attractions sont présentées à travers une scénographie totalement immersive et interactive, grâce à ses technologies numériques innovantes !

3. Se détendre au SPA

Vous pouvez également vous rendre dans l’un des paradis du bien-être à Lausanne, à savoir

  • le CBE Concept SPA : Le CBE Concept SPA, allant de la piscine au jacuzzi, en passant par le hammam, l’espace fitness, le solarium, les massages, le coiffeur, l’hydrothérapie et le salon de beauté ;
  • Le SPA Cinq Mondes, basé sur les soins de beauté de Cinq Mondes, un SPA innovant qui touche les cinq sens en utilisant des produits testés dermatologiquement, sans silicone et sans cruauté ; Le SPA Du Royal, qui propose une large gamme de soins, une piscine intérieure et extérieure, un espace réservé aux femmes et une salle de fitness entièrement équipée.

4. S’essayer aux cafés

Une autre bonne façon d’affronter les jours de pluie à Lausanne est de s’arrêter dans un café à la mode, comme le Café Saint-Pierre, pour goûter à un bon café :

  • Café Saint-Pierre, pour goûter leurs délicieuses crêpes et participer aux brunchs conviviaux du week-end ; Pointu, pour essayer leurs avocado toast et leurs sandwichs dans une atmosphère détendue ;
  • Loxton, un bar-restaurant avec un balcon-terrasse unique, où vous pourrez déguster un délicieux café, brunch ou cocktail ;
  • Sleepy Bear, où faire du café devient un art, pour goûter leur café latte, leur expresso ou leur café nitro !

5. Vivre l’expérience du Queen Studio à Montreux

Enfin, la meilleure activité pour les amateurs de musique serait de visiter les studios Queen et Mountain, achetés par le groupe en 1978. À “Queen – The Studio Experience”, vous pourrez :

  • Parcourir la relation du groupe avec la ville ;
  • Découvrir la salle de contrôle originale ;
  • Essayer le pupitre Neve pour faire votre propre remix des classiques de Queen.

CHOSES À FAIRE À MONTREUX TOUTE L’ANNÉE

CHOSES À FAIRE À MONTREUX TOUTE L’ANNÉE

1. SE PROMENER AU BORD DU LAC

La meilleure partie de Montreux est le bord du lac où vous pouvez profiter de la brise du lac et des montagnes panoramiques qui se reflètent dans l’eau. Vous pouvez vous promener le long du lac dans les deux sens, avec un total de 7 km de promenade à choisir. Les jardiniers de Montreux entretiennent la fraîcheur du sentier avec des fleurs exotiques et des palmiers. Vous apercevrez également plusieurs sculptures le long du sentier, d’autres étant ajoutées en été dans le cadre de la Biennale de Montreux, une exposition annuelle de sculptures sur les rives du lac Léman. Cherchez la statue de bronze de Freddie Mercury qui orne la rive de Montreux. C’est l’une des nombreuses dédicaces qui lui sont faites dans cette région où il avait élu domicile.

2. LE CHÂTEAU DE CHILLON AU COUCHER DU SOLEIL

Si vous empruntez le chemin mentionné ci-dessus et que vous vous dirigez vers la gauche en regardant le lac, vous arriverez au Château de Chillon, une forteresse médiévale située juste au large. La promenade depuis Montreux prend environ 40 minutes ou vous pouvez prendre le bus 201 à la sortie du casino et vous atteindrez le château en 15 minutes environ. Explorez le château médiéval à votre propre rythme grâce à l’audioguide. Promenez-vous dans plus de 40 pièces, chacune bien conservée et riche en culture, vous aurez un peu l’impression de faire un retour dans le temps. Cependant, on apprécie personnellement de voir le château de l’extérieur et surtout au coucher du soleil lorsque de belles couleurs dépassent de derrière la montagne, éclairant le ciel et le château avec.

3. VISITEZ LA CAPITALE OLYMPIQUE DE LAUSANNE

Lausanne est la capitale du canton de Vaud dans lequel se trouve Montreux. Même si vous avez choisi de vous installer à Montreux, il vaut la peine de prendre le temps de visiter Lausanne. La ville est connue comme la capitale olympique car elle abrite le siège du Comité international olympique depuis plus d’un siècle. La principale attraction de la ville est le Musée olympique, qui constitue la plus grande collection d’objets olympiques au monde. Vous y trouverez des torches, des médailles et des équipements olympiques, ainsi que d’énormes archives de séquences vidéo de certains des plus grands moments des Jeux.

4. PRENEZ UN BATEAU SUR LE LAC DE GENÈVE

Montez à bord d’un bateau à Montreux et profitez d’une promenade pittoresque sur le plus grand lac de Suisse. Le principal opérateur de bateaux sur le lac, la CGN, exploite un service autour de l’extrémité nord qui fait escale à 9 destinations, dont Montreux, Villeneuve, le château de Chillon et Vevey. Un aller-retour sans descendre coûte 17 CHF pour le circuit de 49 minutes ou 36 CHF pour le circuit complet de 2 heures. La plupart des services ont un restaurant à bord qui sert des repas complets, ce qui en fait un excellent dîner-croisière. On vous recommande de réserver une table. Vous pouvez également acheter une carte journalière et descendre à autant d’arrêts que vous le souhaitez. Le coût est de 64 CHF pour un adulte seul, mais seulement 70 CHF pour une famille de 5 personnes.

5. MANGEZ DE LA FONDUE

Si vous aimez le fromage fondu et le pain, alors cette spécialité suisse sera tout à fait à votre goût. La fondue est le plat national et l’une des choses les plus emblématiques de la Suisse. Il s’agit tout simplement d’un pot commun rempli de fromage fondu dans lequel on plonge des morceaux de pain à l’aide de longues fourchettes. Mmmmm.

Où trouver la meilleure fondue à Montreux :

On trouve ce plat dans toute la Suisse et Montreux ne fait pas exception. Voici quelques endroits recommandés pour déguster ce plat à Montreux et dans les environs :

  • Restaurant Le Museum, Montreux
  • Les 3 Sifflets, Vevey
  • Caveau des Vignerons, Montreux

6. ESSAYEZ UN ATELIER DE CHOCOLAT

Rendez-vous à Vevey pour découvrir le chocolatier Laderach Chocolatier Suisse et déguster un délicieux chocolat. Le chocolatier a été fondé en 1962 et a pris son envol lorsque le chocolatier Rudolf Läderach Jr a inventé une toute nouvelle façon de créer des truffes en chocolat. La marque est restée fidèle à ses méthodes artisanales et vous trouverez dans la boutique une sélection de chocolats et de truffes fabriqués à la main, ainsi que de nombreux échantillons. En plus de déguster le chocolat, pourquoi ne pas enfiler un tablier et vous lancer dans un atelier où vous apprendrez à créer votre propre tablette de chocolat. Visitez leur site web pour vérifier les dates des cours publics.

7. DÉGUSTATION DE VINS AUX VIGNOBLES LAVAUX

À environ 20 minutes de Montreux se trouve le vignoble de Lavaux qui existe sous sa forme actuelle depuis près d’un millénaire et qui est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. La région de Lavaux s’étend sur plus de 30 km et couvre 14 villages. Vous trouverez plusieurs sentiers de randonnée à travers cette région qui commencent à la gare de Grandvaux (changement à Lausanne), mais la plupart des visiteurs auront la dégustation de vin en tête de leur programme lorsqu’ils visiteront un vignoble. Il y a plus de 20 caves à vin qui ouvrent leurs portes à tour de rôle, On ne peut donc pas vous garantir que vous ne serez pas déçu.

 

Découvrir Genève en Vacances- Guide de Voyage de Genève

Découvrir Genève en Vacances- Guide de Voyage de Genève

AVIS : Les informations présentées ici sont mises à jour du mieux que nous pouvons à la lumière de COVID-19. Veuillez vérifier les attractions, les activités, etc. avant de partir, car les choses peuvent changer rapidement.

Vue de la fontaine du jet et du front de mer à Genève, Suisse

Genève a beaucoup d’atouts. Entourée par le lac des Alpes, la ville offre des tonnes d’activités de plein air, de lacs où se baigner et de montagnes à explorer. La plupart des voyageurs se contentent de visiter Genève pour une journée, puis passent à autre chose car c’est assez cher. On  pense que cela vaut la peine d’y passer au moins une nuit. Il y a beaucoup de choses à faire ici. Visitez tous les bâtiments internationaux célèbres (les Nations Unies sont ici), les bâtiments historiques et les châteaux, et passez du temps sur le lac. Bien sûr, Genève est l’une des villes les plus chères et les plus luxueuses du pays, mais il existe des moyens de la visiter avec un budget limité et on ne pense pas que vous devriez vraiment vous précipiter sur la ville, à moins que vous ne manquiez de temps.

1. Assister aux Caves Ouvertes

Ce nom se traduit par “Journée des Caves Ouvertes”. Il s’agit d’un festival amusant au cours duquel les établissements vinicoles de la région ouvrent leurs portes et invitent tout le monde à les visiter et à participer à des dégustations de vin. Les dégustations coûtent 5 CHF (5,50 USD) par verre. Genève est la troisième plus grande région viticole de Suisse avec environ 90 établissements vinicoles. Satigny compte plusieurs établissements vinicoles et se trouve à environ une heure de bus de Genève. Il y a également des établissements vinicoles le long du lac Léman. Vous pouvez également louer un vélo, mais si vous avez l’intention de déguster beaucoup de vin, il est préférable de prendre les navettes gratuites.

2. Profitez des festivals d’été

L’été offre un large éventail de concerts et de festivals en plein air dans la ville. En juin, la Fête de la Musique est un festival de musique de trois jours avec des concerts gratuits non-stop, des parades, des activités et des stands vendant des snacks bon marché. Le Geneva Street Food Festival se déroule également vers la fin du mois de juin. En août, le festival La Batie de Genève est un festival de musique contemporaine et de théâtre qui dure 16 jours.

3. Visitez le Mont-Salève

Situé juste à l’extérieur de la ville, le Mont-Salève est une montagne connue pour son large éventail d’activités de plein air. Passez une journée à faire de l’escalade, du vélo de montagne, de la randonnée ou du ski de fond en hiver. Vous pouvez monter au sommet en téléphérique pour 13,60 CHF (14,50 USD).

4. Voir le mur de la Réforme

Situé sur le terrain de l’Université de Genève, ce monument sert à commémorer les principaux dirigeants de la Réforme protestante en Europe – Jean Calvin, Guillaume Farel, Théodore de Bèze et John Knox. Inauguré en 1909, il a été construit dans les anciens murs de fortification de Genève.

5. Explorez Carouge

De l’autre côté de la rivière Arve se trouve Carouge. Cette ville aurait été construite par le roi Victor Amadeus III de Sardaigne et le duc de Savoie au XVIIIe siècle. De nombreux bâtiments ont une forte ressemblance avec l’Italie, et certains habitants appellent cette région la “petite Italie”. Promenez-vous dans les rues, qui sont remplies de restaurants, de bars et de boutiques. Arrêtez-vous au Valmandin’ pour prendre un café et faire une pause dans vos explorations. Philippe Pascoët est l’endroit idéal pour déguster des chocolats décadents, et Bare Forge est un bon endroit pour boire des bières ou des cocktails.

6. Détendez-vous aux Bains de Paquis

Cette piscine a été construite dans les années 1930 et est toujours un endroit populaire pour se faire masser ou se détendre. La piscine est construite à côté du lac et comprend un plongeoir. En été, vous pouvez également profiter du hammam (ils ont un hammam réservé aux femmes). Les bains sont ouverts tous les jours et l’entrée coûte 10 CHF (10,75 USD). En hiver, la piscine extérieure est fermée, mais vous pouvez toujours utiliser le sauna, le hammam et le bain turc pour 20 CHF (21 USD).

7. Visitez le Temple de St-Gervais

Ce temple est construit sur les fondations d’un sanctuaire du IVe siècle et d’une église romane du Xe siècle. Au XVIe siècle, pendant la Réforme, il est devenu une église protestante. A la fin du XXe siècle, des fouilles ont révélé les vestiges d’un temple gallo-romain. Prenez le temps d’admirer l’architecture et les magnifiques vitraux du début du XXe siècle.

8. Participez à un circuit gastronomique

Les visites gastronomiques sont l’une des meilleures façons de découvrir une ville. Elles intègrent souvent l’histoire et la culture locales, mélangées à des aliments locaux. Local Flavours propose une visite guidée sur le chocolat et l’histoire de la vieille ville. Vous découvrirez les origines et l’histoire du chocolat en Suisse, visiterez la vieille ville et dégusterez des chocolats fabriqués par des artisans locaux. La visite dure 3 heures. Les billets coûtent 95 CHF (100 USD).

9. Faites une visite guidée gratuite

On propose plusieurs visites à pied gratuites de la ville. Les visites durent généralement de 2 à 2,5 heures et sont conduites par un guide local passionné par la ville, son histoire et sa culture. Si vous êtes plus intéressé par l’ONU, l’OMS et l’Organisation mondiale du commerce, essayez la visite de la Genève internationale. Bien que ces visites soient gratuites, n’oubliez jamais de donner un pourboire au guide !

 

LOCATION PEUGEOT EN SUISSE – QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES

LOCATION PEUGEOT EN SUISSE – QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES

AVANT VOTRE VOYAGE

Q. Combien de temps à l’avance puis-je apporter des modifications à ma réservation Peugeot ?

  1. Tous les changements sont sur demande auprès de Peugeot et dans les 30 jours suivant la collecte, certains changements ne sont pas possibles.

Q. Y a-t-il une politique d’annulation avec Peugeot ?

  1. Si une réservation est annulée à moins de 6 semaines de l’enlèvement, des frais d’annulation de 500 CHF seront appliqués. Si la réservation est annulée à moins de 6 semaines de l’enlèvement, des frais d’annulation de 500 CHF plus les frais prélevés par le fournisseur seront appliqués. En outre, si le véhicule a été immatriculé, des frais d’annulation supplémentaires de 800 EUR seront appliqués. Dans certains cas, des frais d’agence de voyage peuvent s’appliquer.

Q. Puis-je commander une couleur spécifique pour mon véhicule Peugeot ?

  1. Non, Peugeot ne propose pas ce service.

Q. Est-il préférable d’avoir un modèle diesel plutôt qu’un modèle à essence ?

  1. Le prix du diesel est généralement moins cher que celui de l’essence dans la plupart des pays européens. Par conséquent, il vous est recommandé, si vous prévoyez de faire un certain nombre de kilomètres, de payer le supplément et de prendre un modèle diesel.

Q. Où puis-je conduire ma Peugeot ?

  1. Vous pouvez conduire votre Peugeot et êtes couvert par l’assurance et l’assistance dans les pays suivants : Andorre, Autriche, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Chypre (territoire grec uniquement)~, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France (y compris la Corse), Allemagne, Gibraltar, Grèce (à l’exclusion de la Crète et des îles grecques), Hongrie, Islande, Irlande, Italie (y compris la Sicile et la Sardaigne), Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Malte, Monaco, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal (y compris Açores et Madère), Roumanie, Saint-Marin, Serbie*, Slovaquie, Slovénie, Espagne (y compris Baléares et Canaries), Suède, Suisse et Vatican.

La couverture de l’assurance fournie pour Chypre est limitée aux parties géographiques de Chypre qui sont sous le contrôle du gouvernement de la République de Chypre. La couverture d’assurance prévue pour la Serbie est limitée à la République du Monténégro et aux parties géographiques de la Serbie qui sont sous le contrôle du gouvernement de la République de Serbie. Les voyages ne sont pas autorisés dans les pays suivants : Albanie, Algérie, Biélorussie, Israël, Iran, Kosovo, Moldavie, Maroc, Russie, Tunisie, Turquie, Ukraine, Royaume-Uni et les îles grecques. Les voyages dans ces pays se font aux risques et périls du locataire et ne sont pas couverts par l’assurance Peugeot ou l’assistance Peugeot.

Q. Un ami ou un parent peut-il venir chercher le véhicule pour moi ?

  1. Non. Le véhicule ne peut être livré qu’au conducteur inscrit ou à son conjoint ou partenaire. Dans ce deuxième cas, le conjoint ou le partenaire du titulaire du contrat peut également récupérer le véhicule, à condition de présenter une procuration originale, comportant la phrase “J’autorise mon conjoint/partenaire …………. à prendre livraison et à conduire mon véhicule”. Une photocopie du passeport du titulaire du contrat est également requise.

Q. Puis-je avoir des conducteurs supplémentaires et y a-t-il des frais ?

  1. Oui. Il n’y a pas de frais pour un conducteur supplémentaire, mais les restrictions suivantes s’appliquent : Les membres de la famille immédiate peuvent conduire le véhicule mais ne peuvent en aucun cas le faire traverser une frontière. Les membres de la famille immédiate sont le conjoint/partenaire, les descendants et ascendants directs du conducteur inscrit. Le terme “conjoint” est entendu au sens large et peut s’appliquer à un partenaire de cohabitation ou à un partenaire civil, à condition que la preuve de cette relation soit fournie. Tous les conducteurs supplémentaires doivent se conformer à toutes les conditions d’éligibilité du contrat de location.

Q. Comment puis-je acheter la vignette antipollution qui est exigée dans certaines régions de Suisse ?

  1. Comme vous allez conduire une voiture française, il vous incombe de vous procurer cette vignette. Vous pouvez l’acheter dans les bureaux d’immatriculation des véhicules, les stations d’inspection des véhicules (TUV en allemand), les garages agréés et les bureaux de poste. Il suffit de présenter les papiers d’immatriculation qui vous sont remis au début de la location de voiture à long terme et le concessionnaire vous remettra la vignette. Le coût est d’environ 8 euros.

Q. Dois-je laisser une caution à mon arrivée ou payer des extras ?

  1. Non. Une fois que vous nous aurez payé, vous recevrez un bon prépayé, qui vous couvrira pour votre location de voiture à long terme et il n’y a pas d’extras à payer autres que les péages, les frais d’autoroute ou le carburant. Aucune caution n’est requise et aucune empreinte de carte de crédit n’est prise au moment de l’enlèvement.

Q. Si j’emmène mon véhicule Peugeot sur un ferry, serai-je couvert par une assurance ?

  1. Oui. Votre Peugeot sera couverte par une assurance tous risques et sera couverte sur tous les ferries britanniques, irlandais et européens. Les frais de traversée en ferry ne sont pas inclus dans les coûts.

Q. Quel équipement est fourni avec votre véhicule Peugeot ?

  1. Toutes les livraisons Peugeot seront fournies avec un kit de sécurité comprenant une veste et un triangle réfléchissants. Peugeot débitera la carte de crédit du client si le ou les articles ne sont pas retournés avec le véhicule. Certains pays peuvent avoir des exigences particulières en matière d’équipement, il convient donc de s’en informer lors de la planification de l’itinéraire. Peugeot ne peut pas prévoir où chaque client va voyager et laisse donc au client le soin de se renseigner et d’acheter.

Q. Le véhicule Peugeot est-il livré avec une roue de secours ?

  1. Veuillez-vous référer aux spécifications de chaque véhicule. Seuls certains véhicules sont équipés d’une roue de secours. Si vous n’êtes pas sûr, veuillez contacter directement votre fournisseur de voiture en location en Suisse.

Q. Que se passe-t-il si mon véhicule est volé ou si j’ai un accident ?

  1. Contactez l’équipe d’assistance Peugeot de Car-2-Europe par téléphone. Des informations détaillées sont disponibles dans le carnet de voyage Peugeot qui est fourni dans votre véhicule. Un rapport détaillé et/ou un rapport de police sont nécessaires.

Q. Si je veux prolonger ou modifier les détails de ma location de voiture à long terme pendant que je suis à l’étranger, puis-je le faire par l’intermédiaire de mon agence de voyage suisse ?

  1. Non. Les prolongations ou les modifications sont possibles, mais vous devrez contacter Peugeot directement et vous arranger avec eux. Tous les coûts seront en euros et les taxes actuelles seront appliquées.

Q. Si je dois rentrer plus tôt pour une raison quelconque, puis-je le faire et ai-je droit à un remboursement ?

  1. Oui, veillez à contacter le représentant Peugeot au moins 4 jours ouvrables avant l’expiration du contrat pour organiser le retour. Veuillez noter qu’il n’y a pas de remboursement pour un retour anticipé de votre véhicule. Il vous est vivement conseillé de souscrire une assurance voyage adaptée avant de quitter votre pays d’origine. Voir cet article https://donilocation.ch/vaud/location-voitures-vevey/ qui vous en dira plus
    sur le sujet !

 

Quoi faire à Genève quand il pleut ? Les 9 meilleures choses à faire à Genève

Quoi faire à Genève quand il pleut ? Les 9 meilleures choses à faire à Genève

Votre guide ultime des choses à faire à Genève – des meilleurs restaurants et boutiques de la ville au bord du lac aux musées et visites touristiques. En vous plongeant dans la peau de Genève, vous découvrirez un large éventail de choses à faire, des plus internationales aux plus locales. C’est une ville animée, remplie d’hommes d’affaires et de jeunes professionnels, et ceux qui creusent un peu plus loin trouveront son côté alternatif – de la musique live dans des clubs décalés comme L’Usine, les boutiques vintage et le marché aux puces de Plain palais, la scène de cocktails en plein essor de la ville et les ateliers d’artisans de Carouge. Et, malgré les touristes, les attractions célèbres de Genève le sont parce qu’elles sont très importantes : où peut-on visiter un laboratoire de physique des particules à la pointe du progrès et la salle où les organes de l’ONU prennent des décisions qui changent le monde ?

1. Explorez la vieille ville

La partie la plus traditionnelle de la ville est la vieille ville de Genève, regroupée sur une colline autour de la cathédrale Saint-Pierre et de la jolie place piétonne du Bourg-de-Four. Elle vaut le détour pour ses boutiques indépendantes, dont La Muse, Jill Wolf Jewels et Septième Etage, sa jolie architecture, ses nombreux cafés et restaurants, et la possibilité d’observer les gens autour d’un café à La Clémence. Plongez dans l’histoire de Genève en visitant les vestiges archéologiques sous la cathédrale, avant de vous promener le long de la promenade pour admirer les vues sur le parc des Bastions en contrebas et la chaîne du Jura au loin.

2. Prenez un selfie au Jet d’Eau

Ce n’est pas la tour penchée de Pise, mais le Jet d’Eau de Genève est impressionnant à sa manière. Visible depuis l’aéroport de Genève, cette énorme fontaine du lac Léman projette son écume à 140 mètres d’altitude. Les meilleurs endroits pour prendre une photo sont le Pont du Mont-Blanc et la Promenade du Lac, sur la rive gauche du lac. Vous pouvez vous approcher encore plus près en prenant un bateau sur le lac – sautez sur un bateau-taxi Mouette pour un court trajet de la rive droite à la rive gauche ou prenez votre cliché à partir d’un ferry de la CGN dans le cadre d’une excursion d’une journée vers de nombreuses destinations autour du lac.

3. Fouillez dans le marché aux puces de Plainpalais

Le samedi matin, il n’y a pas de meilleur endroit que la Plaine de Plainpalais, qui accueille l’un des plus grands et des meilleurs marchés aux puces de Suisse. Qu’il s’agisse de bric-à-brac, de vêtements vintage, de jouets d’occasion, de bijoux ethniques ou de meubles de grande taille, en fouillant régulièrement parmi les centaines d’étals, vous pourrez dénicher une véritable pièce unique. Lorsque vous vous serez épuisé, prolongez l’ambiance vintage en vous rendant au Remor, café et glacier des années 1930, pour regarder le monde passer depuis sa terrasse extérieure.

4. Faites une promenade dans le parc des Bastions

Le parc des Bastions est un endroit tranquille pour se dégourdir les jambes. Populaire auprès des étudiants, dont les bâtiments universitaires se trouvent à proximité, il y règne une atmosphère joyeuse à tout moment de l’année. En été, arrêtez-vous pour prendre un café au joli Café Restaurant du Parc des Bastions, tandis qu’en hiver, la terrasse extérieure du même café se transforme en patinoire, très appréciée des familles.

5. Découvrez le côté italien de Genève à Carouge

À quelques encablures du centre de Genève, on a l’impression d’être dans un autre pays – et c’est un peu le cas. Ce quartier a été développé par des Italiens de Turin au XVIIIe siècle, et son architecture est donc de style italien, avec ses arcades en pierre, ses volets peints et ses toits rouges. Son statut d’outsider attire les artisans et les bohémiens en masse, et une promenade dans ses rues vous fera découvrir des librairies d’occasion, des marchés, des restaurateurs d’antiquités, des souffleurs de verre, des horlogers et des créateurs de vêtements indépendants.  Partez à la recherche de vêtements vintage de marque dans la friperie chic Numéro 6, trouvez des idées de décoration d’intérieur chez Teo Jakob et trouvez des vêtements pour enfants et des friandises de qualité à la Boutique O-Little-Top. Lorsque vous aurez fait le plein de shopping, le quartier compte un grand nombre de bistrots, de cafés et de restaurants offrant une ambiance beaucoup plus décontractée que celle du centre-ville, notamment le bar à tapas et à cocktails Le Cheval Blanc.

6. Sirotez des cocktails bohèmes à La Verre à Monique

S’il y a une chose que Genève fait bien, ce sont les cocktails – et pas de la manière que vous pourriez imaginer. Oui, vous pouvez prétendre être de la famille royale et siroter un martini dans le bar de l’un des hôtels les plus exclusifs du front de mer de la ville, mais il y a aussi des façons plus imaginatives de s’y prendre. Essayez de vous rendre dans les quartiers moins touristiques des Eaux-Vives, de Carouge et de Plainpalais et vous découvrirez quelques surprises, des créations merveilleusement excentriques de La Verre à Monique (habillez-vous de votre plus belle robe de guêpe et vous serez à votre place) aux boissons inventives et bon marché de L’Atelier Cocktail Club.

7. Faites-vous dorloter aux Bains des Pâquis

Genève compte des tonnes de spas bien plus luxueux que les Bains des Pâquis, mais aucun n’est aussi intéressant, kitsch ou à un prix raisonnable que ces bains publics des années 1930, situés sur le lac Léman. Ouverts toute l’année, ils sont parfaits pour une baignade, un sauna, un massage, une fondue ou un déjeuner bon marché dans un cadre convivial et décontracté. De nombreux événements ont lieu toute l’année, notamment de la musique et des lectures de poésie tôt le matin en été. Deux personnes marchant à skis sur une montagne enneigée à Verbier.

8. Partez à la montagne

La proximité de Genève avec de nombreuses stations de ski en Suisse et en France est l’un de ses principaux arguments de vente, mais il n’est pas nécessaire de négliger complètement la ville pendant un séjour au ski, car il est tout à fait possible de partir pour une journée de ski et d’être de retour en ville le soir. Les jolies stations françaises de Samoëns, La Clusaz et Chamonix ne sont qu’à une heure de route, tandis que St Cergue, dans le Jura suisse, est encore plus proche. Et elles ne sont pas seulement bonnes pour le ski. En été, partez à la découverte de la randonnée, du parapente, de la luge d’été et du VTT. En hiver, quittez vos skis de descente pour faire des raquettes, de la luge, du ski de fond ou du patin à glace sur le lac de Joux, à 90 minutes de route.

9. Faites du shopping à gogo

Il n’est pas difficile de faire jouer votre plastique dans les boutiques de Genève, même s’il est plus prudent de s’en tenir au lèche-vitrine. Si vous avez les moyens, dirigez-vous vers la rue du Rhône pour parcourir les boutiques de vêtements haut de gamme, les horlogeries et les bijouteries, y compris le magasin de mode L’Apollinaire, ou rendez-vous à Bon Génie, le Harvey Nicks de Genève, qui regorge de marques. Une expérience de shopping plus réaliste dans le centre-ville est le grand magasin Globus, où vous pourriez passer des heures à parcourir les vêtements, les articles pour la maison et les cosmétiques. Un article proposé par https://donilocation.ch/ spécialiste en location de voiture

découvrir les cathédrales suisse et les légendes de l’histoire médiévale

découvrir les cathédrales suisse et les légendes de l’histoire médiévale

Selon la légende, les saints patrons de Zurich – Félix, Regula et leur serviteur Exuperantius – étaient autrefois membres de la Légion thébaïque chrétienne, qui avait sa base dans l’actuel canton suisse du Valais. En raison de l’intense persécution des chrétiens par les autorités romaines de la région, Felix, Regula et Exuperantius ont fui à Zurich à la fin du IIIe siècle de notre ère. Lorsque les autorités romaines de Zürich ont découvert leurs croyances chrétiennes, le gouverneur romain de Turicum – Zürich romain – a forcé les trois chrétiens à être bouillis dans l’huile et à boire du plomb fondu. Peu après, il a ordonné la décapitation des trois chrétiens.

D’après les oui dire

Selon le folklore, après leur exécution, Felix, Regula et Exuperantius ont calmement ramassé leurs têtes coupées et ont marché 40 pas – soit environ 27 m (30 yards) – jusqu’à l’endroit où ils souhaitaient trouver le repos éternel et monter au ciel. Environ 500 ans plus tard, Charlemagne (r. 800-814 de notre ère) est venu à Zurich à la poursuite d’un grand cerf qu’il avait vu à la chasse dans les environs d’Aix-la-Chapelle, en Allemagne. À son arrivée à Zurich, le cheval de Charlemagne a trébuché sur les tombes des trois saints, et c’est là que Charlemagne a ordonné la construction d’une nouvelle église le long de la rivière Limmat : la cathédrale Grossmünster.

Grossmunster et Fraumunster de Zurich

La basilique du Grossmünster a été construite en six étapes entre 1090 et 1230 de notre ère, sur un édifice carolingien du IXe siècle de dimensions similaires. Les architectes ont procédé à des rénovations périodiques et à des modifications structurelles du Grossmünster au cours des siècles suivants, notamment en augmentant la hauteur de la tour sud de la cathédrale pour qu’elle corresponde à celle de la tour nord à la fin du XVe siècle de notre ère. L’organisation et les activités du Grossmünster ont été supervisées par l’évêché de Constance, en Allemagne, jusqu’à l’avènement de la Réforme au XVIe siècle de notre ère, et le Grossmünster faisait à la fois partie d’un monastère séculier de chanoines et d’une église paroissiale jusqu’à cette époque également.

Un lieu de recueillement religieux

LE GROSSMÜNSTER EST DEVENU UN IMPORTANT CENTRE DE PÈLERINAGE À LA FIN DU MOYEN ÂGE, LORSQUE LES FIDÈLES SE RENDAIENT AUX RELIQUES DES TROIS SAINTS.

Au Moyen Âge, le destin de Grossmünster était étroitement lié à celui de Fraumünster, le couvent bénédictin voisin, situé à 180 m de l’autre côté de la Limmat. Ces deux églises se faisaient face, dominant la ligne d’horizon de Zurich en tant que deux plus grandes structures de la ville et en tant que piliers de l’influence et du pouvoir de l’Église catholique dans le nord de la Suisse. Les deux églises étaient cependant en perpétuelle rivalité pour le contrôle des reliques de saint Félix, sainte Regula et saint Exuperantius. Les deux églises partageaient et présentaient publiquement ces reliques lors d’une procession urbaine élaborée qui se tenait chaque année le 11 septembre. (Ce jour est la fête des trois saints ; ce jour est toujours célébré comme un jour férié dans la ville de Zürich). Zurich est devenue un important centre de pèlerinage à la fin du Moyen Âge, les fidèles visitant les reliques des trois saints en route vers d’autres centres de pèlerinage comme Saint-Jacques-de-Compostelle en Espagne, le Vatican à Rome, en Italie, et l’abbaye bénédictine d’Einsiedeln, en Suisse, qui se trouve à seulement 40 km au sud-est de Zurich.

Réforme protestante et modernité austère

En 1519 de notre ère, Ulrich Zwingli (1484-1531 de notre ère) arrive à Zurich pour commencer son nouveau travail de pasteur à la cathédrale de Grossmünster. Bien que né dans une famille de fermiers, Zwingli est un homme instruit qui a terminé ses études à l’Université de Vienne et à l’Université de Bâle. Les idées du philosophe néerlandais Érasme (1466-1536 de notre ère) ont fortement influencé Zwingli, qui partageait la conviction d’Érasme selon laquelle l’Écriture devait être lue et prêchée généreusement dans la langue maternelle de chacun plutôt qu’en latin. Peu après son arrivée à Zurich, Zwingli rompt rapidement avec la tradition catholique établie et prêche une interprétation nouvelle et radicale des Évangiles.

Résolument opposé à une interprétation littérale de l’Eucharistie, à la vente d’indulgences, à la vénération des saints et des reliques et au célibat des prêtres, Zwingli dénonce en outre la messe catholique, les Suisses qui travaillent comme mercenaires dans des armées étrangères et les formes d’idolâtrie perçues dans le culte catholique. Selon Zwingli, il était nécessaire de réformer l’église de Zurich pour que les Zürcher puissent vivre une vie conforme aux Évangiles, comme Jésus-Christ l’avait vraiment voulu. Avec l’approbation et la coopération du gouvernement, Zwingli dissout les monastères de Zurich, confisque les biens appartenant aux différentes églises et monastères de Zurich et profane les tombes des saints martyrs. (Toutefois, ce qu’il advint exactement des reliques des saints Félix, Regula et Exuperantius reste un sujet de débat entre protestants et catholiques en Suisse).

Cloître de Grossmunster

Le Grossmünster, comme les autres églises, abbayes et monastères du canton de Zürich, a été profondément marqué par le zèle réformateur de Zwingli. La simplicité austère actuelle des intérieurs du Grossmünster est un résultat direct de la Réforme de Zwingli. En 1524, les réformateurs ont supprimé l’orgue et les statues religieuses du Grossmünster. Les murs décorés ont été blanchis à la chaux, et les vitraux du Grossmünster ont été retirés. Il convient de noter que Zwingli, lui-même, n’a jamais approuvé un retrait iconoclaste des images religieuses, et qu’il n’a jamais sanctionné une violence qui irait à l’encontre des intérêts des autorités séculaires de Zurich. Ceci étant dit, des actes d’iconoclasme ont eu lieu tout au long de l’été 1524 de notre ère à Zurich, et ont été repris par les communautés protestantes en Allemagne, en Angleterre, en Écosse, aux Pays-Bas, en France, au Danemark et en Belgique. Article proposé par https://donilocation.ch/

 

Créer et Développer une entreprise en Suisse: les points clés

Créer et Développer une entreprise en Suisse: les points clés

La Suisse est reconnue internationalement comme l’un des centres d’affaires les plus importants du monde. Le classement européen des avantages pour les créateurs d’entreprise montre que les conditions sont idéales, notamment en matière de finance, d’environnement politique, de réglementation et d’infrastructures physiques où elle obtient les meilleurs scores.

Convaincu que le pays possède de nombreux atouts, vous vous demandez comment fonder une entreprise en Suisse ?

Nous avons réuni dans cet article quelques points clés pour vous guider dans la création et l’identification de la structure qui correspond le mieux à votre projet.

Comment créer une entreprise en Suisse ?

Avant de créer votre entreprise, il y a un certain nombre de choses à prendre en compte. D’une part, il est important de savoir si votre idée a des chances de succès et si les consommateurs seront intéressés par vos produits ou services. Pour ce faire, vous pouvez effectuer des recherches sur le marché, la concurrence, les compétences dont vous aurez besoin, la valeur ajoutée que vous souhaitez apporter ou encore votre capacité financière. Dans le registre suisse des entreprises, vous pouvez également consulter les noms des entreprises déjà enregistrées.

D’autre part, vous devrez choisir la bonne structure juridique commerciale.

Et si vous êtes étranger et que vous voulez créer une entreprise en Suisse, il est crucial de savoir que vous devez : être résident suisse, avoir une entité juridique suisse ou un partenaire suisse. Si vous n’êtes pas marié à un citoyen suisse ou titulaire d’un permis C, accordé aux ressortissants étrangers. Vous pouvez demander ce permis après dix ans de résidence continue dans le pays (cinq pour les Américains). La création d’une société en Suisse prend généralement entre 2 et 5 semaines, mais elle peut aussi se faire en une seule fois si les conditions sont remplies et que l’administration est correctement effectuée.

Quelle est la forme juridique pour créer une entreprise en Suisse ?

Le choix de votre structure est une décision importante, vous devez donc évaluer les options avec soin. Pour chacune, il y a différents avantages et inconvénients à prendre en compte. La forme appropriée pour une organisation étrangère en Suisse dépend, entre autres, du type d’activité, de sa durée, des conditions cadres juridiques et fiscales et des objectifs stratégiques des dirigeants.

Il existe différents types de sociétés parmi lesquelles vous pouvez choisir :

– Entreprise individuelle ou société à responsabilité limitée

Ce type de société est le plus souvent utilisé pour le lancement d’une activité lucrative indépendante, exercée de manière régulière et convient mieux aux propriétaires exclusifs d’une entreprise ou aux professionnels travaillant pour leur propre compte, tels que les freelances, les artistes, …

L’inscription au registre du commerce n’est obligatoire que si le chiffre d’affaires annuel dépasse 100 000,-. Cependant, dans toutes les situations, vous devez faire reconnaître votre indépendance par l’AVS, en prouvant notamment que vous avez au moins 3 à 5 clients, c’est-à-dire que vous ne dépendez de personne . La responsabilité est illimitée pour le gérant (fortune personnelle) et son nom doit figurer dans l’appellation de l’entreprise (par exemple “Gerard Robert Conseils ” ou ” Gerard Robert Expertise “). Le propriétaire doit être un résident suisse.

Les frais de fondation se situent entre 700 et 1200.-. Cette forme peut facilement être transformée en société anonyme en cas de projets réussis.

– Société en nom collectif

La société en nom collectif est similaire à l’entreprise individuelle, mais avec plus d’une personne impliquée. Il s’agit d’une association de personnes qui exploitent conjointement une organisation commerciale. Aucun capital limité n’est requis, tous les associés doivent être résidents suisses et la société doit également avoir une adresse en Suisse. Le nom de l’un des associés doit figurer dans la dénomination de la société (Doe and Co., par exemple).

L’organisation est créée par un contrat de forme libre entre les participants. Elle doit être enregistrée auprès de la Chambre de commerce et tous les associés ont une responsabilité illimitée (tous les biens même familiaux). Une fois l’enregistrement effectué, il faut conserver les comptes complets avec les déclarations de pertes et de profits. Comme l’entreprise individuelle, la société de personnes n’a pas de personnalité juridique propre. C’est donc chacun des associés qui est taxé et non la société.

Les frais de fondation sont généralement compris entre 2400 et 4400.-.

– Société de capitaux (SA)

La SA est considérée comme une entité juridique indépendante, c’est la forme la plus répandue. L’un des membres du conseil d’administration ou un directeur doit être un résident suisse, avec droit exclusif de signature. Cette condition peut également être remplie si deux membres du conseil ont une signature conjointe et résident en Suisse. Son capital social, déterminé à l’avance, est divisé en participations. Cette forme, qui correspond aussi bien aux grandes entreprises qu’aux PME, est le statut juridique d’usage pour les organisations de type holding et les entreprises financières. Elle est souvent choisie par les sociétés étrangères qui créent une filiale. Une SA peut être créée par une ou plusieurs personnes, morales ou physiques, mais une au moins doit être actionnaire.

La responsabilité est limitée à la valeur des actifs de la société et le montant minimum des fonds propres est de 100.000,-, dont 50.000,- doivent être versés en totalité pour la création de l’entreprise (le reste après une certaine période). Le choix du nom de la société est entièrement libre, mais l’appellation de l’organisation doit être indiquée. Le traitement de l’enregistrement prend généralement entre deux et quatre semaines, après quoi l’entreprise est une entité légalement reconnue. Les frais de création peuvent varier entre 1 900 et 7 000 euros en fonction du canal utilisé (traditionnel ou électronique).

La société anonyme est gérée par le conseil d’administration, qui est composé d’un ou plusieurs membres, pas nécessairement actionnaires ou résidents suisses.

– La société à responsabilité limitée (SARL-SARL)

La SARL est une entité juridique nécessitant un capital social minimum prédéterminé d’au moins 20.000.-, au moins un directeur général résidant en Suisse et au moins deux actionnaires. Chaque actionnaire possède des parts du capital en fonction de son apport et peut les céder sur simple accord écrit. La société à responsabilité limitée est particulièrement intéressante pour les petites et moyennes entreprises car aucun conseil d’administration n’est nécessaire, ce qui permet de réduire les frais de structure. Le gérant est entièrement responsable et le nom de chaque associé doit être publié lorsqu’il rejoint l’organisation. Quant à la SA, le choix de l’appellation est libre, mais la forme juridique doit y être indiquée.

Les frais de fondation varient en général de 1800 à 7000.-.

– Société simple

La société simple correspond à un contrat entre plusieurs personnes physiques ou morales dont l’objet n’implique pas l’inscription de la société au registre du commerce. L’anonymat est assuré vis-à-vis de l’extérieur, et chaque associé est personnellement solidaire du projet commun.

– La joint-venture

La joint-venture est une forme de partenariat de plus en plus fréquente, qui n’a pas de règles communes et qui est favorisée par des activités communes avec un partenaire suisse. Lorsqu’il s’agit de petits projets, le joint-venture peut être utilisé comme une simple entreprise. Toutefois, cette forme est souvent créée en tant que participation commune au capital d’une société de capitaux nouvellement créée.

– Succursale

La succursale correspond à une filiale dépendant juridiquement d’un siège social qui opère en dehors du pays d’origine. Cependant, d’un point de vue financier, elle fonctionne de manière indépendante. C’est la troisième forme d’entreprise la plus utilisée par une organisation étrangère. Pour qu’une entreprise étrangère puisse établir une succursale en Suisse, elle doit avoir un représentant autorisé domicilié en Suisse. Sur le plan juridique, la succursale fait partie de l’entreprise étrangère, alors que sur le plan comptable et fiscal, elle est considérée comme une société suisse. Toutefois, elle peut effectuer des interventions, et passer des contrats en son propre nom. Aucun capital particulier n’est requis pour créer une filiale, dont les frais de fondation commencent à partir de 1000.-. Son nom doit être le même que celui de l’entreprise principale, des ajouts spéciaux sont autorisés, la forme juridique doit être indiquée et si l’organisation principale est étrangère, son emplacement et celui de la filiale doivent être précisés. Voir https://www.credit-conseil.ch/suisse/lausanne/ pour en savoir plus !

 

 

 

 

 

 

 

Trouver les bons arguments

Argumenter ses idées – que ce soit dans le cadre d’un processus de vente, lors de réunions d’affaires ou de présentations – est souvent le moment de vérité de notre efficacité.

Principes fondamentaux

Quels sont les principes clés pour réussir à apporter de la valeur et à présenter nos solutions ?

  • Adaptez vos arguments à la lumière d’une bonne interview
  • Parlez dans l’intérêt de votre interlocuteur : votre interlocuteur s’intéresse aux avantages, et non aux caractéristiques techniques de votre offre.
  • Faites participer votre interlocuteur (la phase d’argumentation ne doit pas être un monologue).
  • Demandez-lui souvent son avis.
  • Fournissez des preuves des arguments que vous apportez.
  • Pensez à un parcours structuré.
  • Recadrez les attentes de votre interlocuteur.
  • Faites attention au non-verbal.
  • Acceptez les objections et n’entrez jamais en conflit avec la personne en face de vous.
  • Traitez toutes les objections.
  • Faites remarquer à votre interlocuteur de manière à répondre à sa véritable préoccupation.
  • Soulever des objections : une objection est une occasion de convaincre votre interlocuteur et d’atteindre l’objectif.
  • Profitez de l’objection pour engager votre interlocuteur vers la conclusion.

Traiter les objections

Se retrouver dans la situation de devoir présenter un projet, défendre nos idées ou vendre un produit ou un service à nos clients est souvent une source de stress. Cela se voit souvent en voyance par téléphone !
Il est toutefois possible de transformer une contrainte en opportunité : voici huit recommandations pour réagir correctement aux objections :

  1. Répondez à l’objection par une question : c’est seulement ainsi que vous comprendrez s’il s’agit d’un prétexte, d’un préjugé ou d’un fait.
  2. Soulevez l’objection : les objections sont des informations précieuses. Ils nous permettent de connaître les préoccupations, les besoins, les attentes et les centres d’intérêt de notre interlocuteur. Ne faites pas l’autruche : si l’autre personne n’est pas convaincue, mieux vaut le savoir et traiter l’objection pour éviter de la voir ressurgir plus tard.
  3. Acceptez l’objection : plus vous contrecarrez une opinion, plus vous la renforcez.
  4. Laissez votre interlocuteur s’exprimer. N’essayez pas de lui prouver qu’il a tort.
  5. Commencez par répondre par un signe de compréhension.
  6. Demandez-lui de clarifier l’objection : approfondissez les opinions pour découvrir les faits qui les sous-tendent.
  7. Ne demandez pas à votre interlocuteur de se justifier : laissez-le “sauver la face”, ne le coincez pas. Il peut chercher des arguments différents pour vous suivre – même ceux auxquels il n’avait pas pensé auparavant.

Souvent, ce genre d’objections est utilisé pour déstabiliser ou pour se défouler. En fait, il s’agit plus de remarques désagréables que d’objections réelles.